Challenge Jeunes Pousses Telecom Valley : et le vainqueur est Hi-Pass !

Posté ven 12/06/2009 - 09:35
Par admin

Challenge Jeunes Pousses Telecom Valley : et le vainqueur est Hi-Pass !

De droite à gauche, Antoine Perry, président de Telecom Valley, André Labat, président du jury, directeur de l'incubateur PACA-Est, et l'équipe de Hi-Pass lors de la remise des prix chez Amadeus à Sophia.

 

C'est Hi-Pass le lauréat du Challenge Jeunes Pousses Telecom Valley 2009. Comme l'expliquait André Labat, le président du jury, paradoxalement, ce n'est pas le projet le plus innovant ou le plus audacieux qui a été retenu par le jury, mais celui qui était apparu le plus abouti, le plus cohérent, le plus crédible au niveau commercial. Pour cette finale de la 7ème édition du challenge, trois équipes de Polytech’Nice Sophia et de l’EDHEC se retrouvaient en lice hier, jeudi, dans les locaux d’Amadeus à Sophia Antipolis. Outre Hi-Pass, les deux autres projets finalistes, dont la qualité a été soulignée par le jury et qui ont donc obtenu la labellisation, figuraient "Bright Way", le "chemin lumineux" et Move'n Charge, la batterie de votre téléphone qui se recharge simplement en bougeant.

 

Hi-Pass s'adresse à tous ceux qui ont des meubles pour cacher les appareils électroniques (hi fi, magnétoscopes numériques, tuner TV ou autres), meubles qu'ils sont toutefois obligés d'ouvrir s'ils veulent se servir du matériel. Le problème est simple : la télécommande infrarouge ne passe pas le "mur" que constituent les parois du meuble. Hi-Pass se charge de transmettre le message à l'appareil sans qu'il soit besoin d'ouvrir la porte du meuble. A l'extérieur, une petite puce vient capter le message de la télécommande, un ruban le transmet de l'autre côté, à l'intérieur du meuble et le message est repris par un autre composant qui le transmet à l'appareil. Le "produit" coûte de l'ordre de 20 euros. Il peut être placé sur le matériel existant, mais également intégré directement dans le meuble.

 

L'équipe de Hi-Pass (Jérémy Lacourarie, Yann Bacher, Julien Connan, leader du groupe, de Polytech’Nice Sophia et Christian Fisch de l’EDHEC), a ainsi reçu des mains d'Antoine Perry, président de Telecom Valley, un chèque de 3.000 euros permettant de pousser un peu plus loin le projet. Hi-Pass compte bien par ailleurs se transformer en véritable entreprise et, en premier lieu, de déposer un brevet international du système. Le challenge, pour l'équipe, a été aussi l'occasion de recevoir quelques conseils du jury : notamment d'aller vers des produits qui puissent s'autoalimenter (le système pour l'instant nécessite d'être approvisionné en énergie par batterie).

 

Hi-Pass, pour cela, pourra prendre exemple dans les deux autres projets qui jouaient l'économie verte : Bright Way avec des dalles lumineuses alimentées par piézoélectricité qui permet de transformer une force mécanique (en l'occurrence des pas), en électricité et Move'n Charge qui transformait en énergie les mouvements quotidiens pour recharger la batterie de son mobile.

 

Ajouter un commentaire