Charles Berling et Ami Flammer s’affrontent dans Gould & Menuhin

Posté mer 17/10/2012 - 13:52
Par admin

Charles Berling et le violoniste de haute volée Ami Flammer seront sur la scène de Théâtre National de Nice du 18 au 20 octobre dans Gould & Menuhin. Un spectacle musical et théâtral sur la rencontre entre deux génies de l’interprétation musicale au 20ème siècle : Yehudi Menuhin, violoniste et philanthrope et Glenn Gould, pianiste et penseur libre. Un duo qui se transforme en un duel car si Gould et Menuhin se respectent et s’admirent, ils pensent et interprètent la musique de manière radicalement opposée.

Charles Berling et Ami Flammer s’affrontent dans Gould & Menuhin

Charles Berling face à Ami Flammer dans Gould & Menuhin (DR © Sarah Lahaye)

Du 18 au 20 octobre, le Théâtre National de Nice propose Gould & Menuhin, un spectacle musical et théâtral sur la rencontre entre deux génies de l’interprétation musicale au 20ème siècle : Yehudi Menuhin, violoniste et philanthrope et Glenn Gould, pianiste et penseur libre, réinventeur de l’écoute du piano. Un spectacle conçu sur une idée originale du violoniste de haute volée Ami Flammer et mis en scène par Christiane Cohendy et Charles Berling. Le comédien que l’on retrouve sur scène aux côtés de Ami Flammer dans un duo ou plutôt un duel car si Gould et Menuhin se respectent et s’admirent, ils pensent et interprètent la musique de manière radicalement opposée. Déployant leurs arts respectifs, Charles et Ami s’engagent donc dans une lutte pour le territoire, allégorie de la controverse entre les deux grands hommes, enfants et adultes prodiges de notre temps.

Un duel piano contre violon

Charles Berling, plus Gould que Gould, décrit l’espace par son geste, sa foulée conquérante, son imagination électrique et ses sciences du plateau. Ami Flammer s’adresse au public à voix nue et raconte Menuhin, ses riches heures et ses tourments, dans un évident désir de partage qui l’apparente à Yehudi et, insoucieux des images et du temps, il joue du violon. Le merveilleux son du violon chargé d’histoire de Ami fait d’ailleurs écho aux enregistrements de Gould, interprétés d’une façon surprenante par Charles sur son piano logé au centre d’un décor composé d’images et de matériels en tout genre évoquant une émission télévisuelle à laquelle le public serait convié. Le débat entre les deux hommes s’exprime et vibre musicalement en présence d’un « Ariel » féminin/masculin en la personne d’Aurélie Nuzillard qui se prête aux jeux de l’un comme de l’autre et désamorcent l’affleurement des gravités par des relances candides et l’espièglerie de ses propositions. 

Gould & Menuhin – Jeudi 18 octobre à 19h30, vendredi 19 et samedi 20 octobre à 20h30 – Théâtre National de Nice.  

Ajouter un commentaire