Chefs d'entreprise et élus : le grand débat sur Sophia

Posté lun 26/06/2006 - 00:00
Par admin

Sous le thème "Regards de chefs d'entreprise et idées à suivre..." c'est une nouvelle démarche qu'inaugure mercredi soir la CCI avec une concertation entre chefs d'entreprise et élus sur les attentes des actifs du parc, concertation devant déboucher sur des actions concrètes.

Une énième réunion pour débattre à l'infini des problèmes de Sophia Antipolis ? Pas vraiment. Le "débat-concertation" que la CCI Nice Côte d'Azur organise le mercredi 28 juin, de 18 à 20 heures au Ceram Sophia Antipolis, est une première du genre. Sous le thème Sophia Antipolis : Regards de chefs d'entreprise et idées à suivre...", il s'agit d'instaurer le dialogue entre chefs d'entreprise du parc technologique et élus décisionnaires, et cela sur des questions avant tout concrètes. Pas de plans sur la comète ou de grandes envolées sur Sophia dans trente ans. Le débat, qui sera animé par Jean-Pierre Largillet, journaliste, fondateur de Sophianet.com, vise à apporter des réponses à court terme aux attentes des entrepreneurs de la technopole et de tous ceux qui y travaillent.Quatre grands chapitresPour plus d'efficacité, ainsi, la CCI s'est appuyée sur une étude réalisée par l'Observatoire Economique SIRIUS CCI et la DIACT (Délégation Interministérielle à l'Aménagement et la Compétitivité des Territoires) en octobre et novembre 2005. Une soixantaine de chefs d'entreprise ont été longuement entendus. Ils ont fait part à la fois des atouts de la technopole et des problèmes qu'ils devaient surmonter au quotidien pour encore mieux développer leur activité. Ils ont résumé leurs attentes et celles de leurs salariés en terme aussi bien de vie quotidienne sur la technopole, que d'aménagement, ou de gestion du parc.De l'ensemble des questions brassées, quatre grands chapitres ont été retenus :- Quels services pour les actifs et usagers du parc?- Quels développements et animations économiques?- Quelles solutions pour les transports, le logement, les déchets?- Quel projet pour l'avenir de Sophia Antipolis? Avec qui et comment?De la création de crèches interentreprises à l'absence de "pilote" pour SophiaQuelques idées ressortent de l'enquête. Les salariés souhaitent la création d'autres restaurants inter entreprises, le lancement d'activités extra professionnelles (salles de gymnastique par exemple), l'ouverture de nouveaux lieux de vie et d'animation, la création de plusieurs crèches inter entreprises avec horaires larges et personnel bilingue. La question des parkings, plus particulièrement sur Garbejaire et sur Saint-Bernard, est souvent abordée comme celle de l'entretien des routes et des espaces verts, ou encore de la rénovation de la place Sophie Laffitte.Problèmes également largement évoqués : ceux du logement et du transport. Parmi les appréciations des chefs d'entreprises reviennent souvent les liaisons aériennes Paris-Nice trop chères; la desserte de Sophia en transport en commun pas suffisante d'où la voiture obligatoire; le coût du péage d'Antibes exorbitant pour un axe encombré. Concernant le développement des entreprises, avec un net ralentissement de progression de l'emploi depuis 2004, sont pointés du doigt une notoriété de Sophia encore insuffisante à l'étranger; le manque de politique claire en faveur des activités économiques autres que le tourisme, la faiblesse de la concertation entre toutes les entités qui s'occupent de Sophia Antipolis, l'absence de "pilote" dans l'avion Sophia.Autant d'attentes, d'interrogations, de demandes qui ne sont certes pas nouvelles et qui ne seront évidement pas toutes réglées mercredi. Ce serait trop beau. Mais l'objectif de cette première réunion de concertation à grande échelle est d'amener chefs d'entreprise, actifs du parc et élus à faire ensemble un état des lieux de la technopole avec les usagers et à réfléchir ensemble à tout ce qui permettrait à Sophia Antipolis, remarquable réussite, de jouer encore un peu plus son rôle de locomotive de l'activité et de l'emploi azuréen. D'autres rendez-vous de ce type seront programmés pour suivre ce qui effectivement a pu être réalisé et tenter d'aller un peu plus loin. Une nouvelle méthode dont les résultats pourront s'évaluer au vu de ce qui aura pu être réalisé sur le terrain...Contact :La réunion est ouverte à tous les actifs du parc de Sophia Antipolis. Entrée gratuite sur inscription. Date limite d'inscription : 28 juin 2006 par mail à Virginie Tissinie, Chef de projet cci : virginie.tissinie@cote-azur.cci.fr; Téléphone :04 93 13 75 25

Jean-Pierre  Largillet

Ajouter un commentaire