Comment Virbac intègre le télétravail dans le monde d'après-covid

Quelle sera la place du télétravail dans le monde d'après-covid ? Virbac à Carros apporte une réponse à travers un nouvel accord télétravail qui donne aux salariés éligibles la possibilité de travailleur deux jours par semaine en dehors de l'entreprise. Rien cependant n'est imposé. Et attention : le cœur des activités doit bien rester dans les bureaux.

Virbac siège Carros

Qu'en sera-t-il du télétravail dans le monde d'après-covid ? C'est une question que beaucoup de salariés se posent. Toujours rapide dans les évolutions sociétales, le laboratoire Virbac à Carros apporte une première réponse dans le renouvellement de l'accord télétravail qu'il avait mis en place dès 2017. Un accord 2021 qui pose de nouveaux fondamentaux en matière de télétravail dans l'entreprise et qui, pour les postes éligibles, donne notamment la possibilité de travailler deux jours par semaine en dehors des bureaux. (Photo DR : le siège de Virbac à Carros).

Le télétravail pour attirer de nouveaux talents

Pour accompagner cette transition, Virbac avait fait le choix de mettre en place une digital workplace intégrée dès l'été 2019 (avant donc début de la pandémie). Elle a favorisé le travail collaboratif à distance. Les collaborateurs sont par ailleurs progressivement équipés d'ordinateurs portables et des accessoires adaptés (casques, écrans ...). Des process de validation et d'accompagnement des salariés ont également été mis en place pour assurer un travail efficace des équipes, même à distance.

"Cette disposition majeure est un atout différenciant pour attirer de nouveaux talents en améliorant les conditions de travail : moins de trajet implique moins de fatigue et du temps gagné au quotidien. L’impact en termes de décarbonisation est également significatif et s’inscrit dans nos objectifs RSE", précise l'entreprise. Ce que résume par exemple Marie-Aline Hantz, directeur Digital Business. "La flexibilité proposée par Virbac en termes de télétravail a été pour moi un point fort, d’autant que c’est pratiquement devenu un standard dans la plupart des entreprises. Au-delà de la période exceptionnelle que nous traversons, l’accord mis en place me permettra dans le futur de mieux équilibrer ma vie personnelle et professionnelle en allégeant notamment les temps de trajet".

Le coeur des activités maintenu au sein des bureaux

Pour le DRH, Francesca Cortella, "le télétravail est un dispositif qui a des effets réellement positifs sur l’épanouissement au travail et l’efficacité au quotidien de nos collaborateurs. Dès lors, il nous semblait essentiel de proposer à une population plus large avec des modalités plus adaptées pour donner à la fois un cadre et une plus grande autonomie". Virbac n'en sera pas pour autant une société de travail à distance à l'image de certains groupes de la Silicon Valley.

Si elle a vu dans cet accord l’opportunité de répondre à une demande de plus en plus formulée par ses collaborateurs, elle compte bien maintenir le cœur des activités au sein des bureaux. "Les salariés sont libres de faire du télétravail sur la base du volontariat. Rien ne leur est imposé et le lieu principal de travail reste le bureau. Chez Virbac nous avons en effet à cœur que les interactions continuent dans nos bureaux, gage de partage de nos valeurs et de dynamisme collectif", précise Francesca Cortella.

Étiquettes

Ajouter un commentaire