Conjoncture : l’économie azuréenne toujours au creux de la vague

Posté sam 15/06/2013 - 14:02
Par admin

Présentation hier, au siège de la CCI Nice Côte d’Azur, des chiffres clés de la conjoncture économique dans les Alpes-Maritimes. Rencontre avec Bernard Kleynhoff, le Président de la CCI, pour évoquer ces mauvais résultats qui confirment que l’économie azuréenne est toujours au creux de la vague avec des entreprises en phase de fléchissement. Pour autant, des disparités continuent d’exister entre les entreprises en fonction notamment de leurs types d’activité, mais les bons résultats des produits aromatiques et chimiques ne suffisent plus à contrecarrer la tendance à la baisse de l’économie azuréenne.

Conjoncture : l’économie azuréenne toujours au creux de la vague

Les chiffres clés de la conjoncture économique dans les Alpes-Maritimes ont été dévoilés hier à la CCI Nice Côte d’Azur. Des chiffres qui confirment que l’économie azuréenne est toujours au creux de la vague avec des entreprises en phase de fléchissement lors du premier trimestre 2013. Pour autant, la situation des entreprises reste contrastée selon leurs tailles, leurs types d’activité et leurs secteurs géographiques. L’Industrie continue d’ailleurs a toujours bien se porter grâce au secteur des produits aromatiques et chimiques situé principalement dans le pôle grassois. A l’inverse, la tendance est très nettement à la baisse (-3%) dans la Construction avec un problème majeur de non renouvellement des carnets de commande. L’orientation est également très négative pour le Commerce (-5%) où ce n’est plus uniquement le commerce de détail qui souffre, mais aussi le commerce de gros qui était plutôt épargné jusqu’à présent. Dans ce climat pour le moins morose, pas étonnant que le moral des chefs d’entreprise soit en berne, ce qui n’incite pas à l’optimisme. Si les secteurs en pointe du département comme celui des Sciences du Vivant continuent à bien résister, leurs bons résultats ne suffisent plus à contrecarrer la tendance à la baisse de l’économie azuréenne.

Espoir pour les salariés de Texas

Les craintes que la situation ne s’aggrave fortement dans les prochains mois, avec la prise en compte des effets de la quasi fermeture du site de Texas Instrument, étaient d’ailleurs présentes dans beaucoup d’esprits. Mais pour les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication, l’avenir semble finalement moins sombre que prévu dans ce secteur car, non seulement son Chiffre d’Affaires correct (3,8 Milliards d’euros) même s’il est nettement inférieur à celui des années 2000, 2007 et 2008 où il dépassait les 4,2 Milliards d’euros, mais l’emploi a égalent bien résisté avec toujours plus de 20 000 emplois dans le secteur. Mieux encore, l’existence actuelle sur le marché d’une main d’œuvre extrêmement qualifiée, provenant des anciens de Texas Instrument, devrait inciter quelques grosses entreprises étrangères à venir s’implanter sur le territoire en créant à chaque fois plus d’une centaine d’emplois.  Pour Bernard Kleynhoff, le Président de la CCI, qui confirme les contacts avancés avec plusieurs grands du secteur, l’espoir semble donc aujourd’hui plutôt de mise quant à l’avenir des salariés de Texas Instrument dont plus de la moitié aurait déjà retrouvé du travail.

Ajouter un commentaire