Contrat Cannes-Reed MIDEM : 1,25 milliards (€) de retombées en jeu!

Partenaires depuis plus de 50 ans, Cannes et Reed MIDEM ont signé ce matin un nouveau contrat de partenariat pour une période d'au moins cinq ans avec la confirmation de six grandes manifestations professionnelles : MIDEM, MIPIM, MIPTV, MIPCOM, MAPIC et ESPORTS BAR. Avec un total de 62.000 participants, 170.000 nuitées, ces salons représentent des retombées annuelles de l'ordre de 250 millions d'euros, soit sur 5 ans, 1,25 milliards d'euros.

Reed Midem -Cannes signataires

Reed Midem, avec ses grands salons internationaux, et Cannes, cela fait plus de 50 ans que cela dure. C'est en 1965 que le groupe, devenu leader mondial dans l’organisation d’événements, professionnels et grand public, a choisi de lancer ses salons à Cannes. Plus de 50 ans, mais chaque renouvellement de contrat entre Reed et la ville n'en reste pas moins un événement. Et c'est cet événement qui a été célébré ce lundi matin dans un lieux d'exception : la Villa Domergue, nichée dans le quartier de la Californie. (Photo DR : au centre, David Lisnard, maire de Cannes et Paul Zilk, président de Reed Midem).

Six manifestations internationales confirmées pour cinq ans

David Lisnard, maire de Cannes, Paul Zilk, président de Reed MIDEM, Claire-Anne Reix et Didier Boidin, respectivement présidente et directeur général de la SEMEC, exploitant le Palais des Festivals et des Congrès de Cannes, ont ainsi signé un nouveau contrat de partenariat pour une période d'au moins cinq ans. Les deux parties ont confirmé leurs engagements mutuels et la tenue de six grandes manifestations professionnelles à Cannes du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2024. Il s'agit de manifestations très médiatisées comme les MIDEM, MIPIM, MIPTV, MIPCOM, MAPIC et dernière venue, l'ESPORTS BAR autour des sports électroniques.

Pour Cannes, ces six manifestations internationales confirmées pour 5 ans cela représente beaucoup pour son économie. Avec des retombées annuelles estimées à 250 millions d'euros, cela fait 1,25 milliard (€) sur cinq ans pour la destination. De quoi avoir une bonne visibilité financière et la capacité de continuer à transformer la ville pour améliorer ses infrastructures, son attractivité et son accueil aussi bien pour les congressistes que pour ses habitants.

Un cercle vertueux

Saluant Paul Zilk, "le dirigeant de confiance et l’amoureux de Cannes"David Lisnard s'est déclaré "particulièrement fier de ce partenariat qui s’inscrit dans la durée". "Le grand gagnant est le secteur touristique de notre ville constitué d’une multitude de PME et de commerces, au profit de l’emploi et de l’activité, puisque les six salons génèrent 170 000 nuitées hôtelières et 250 millions d’euros de retombées économiques chaque année", a souligné le maire de Cannes.

Un cercle vertueux par ailleurs. "Les investissements engagés par les acteurs publics et privés de la destination ont contribué à renforcer sa sécurité, sa propreté, la qualité de ses transports et de sa logistique. Ces améliorations majeures ainsi que les embellissements réalisés dans tous ses quartiers ont rendu notre ville plus attractive. Une métamorphose qui renforce notre offre globale et conduit nos partenaires internationaux à choisir Cannes", a rappelé David Lisnard.

Paul Zilk est à l'unisson. "La ville se transforme positivement, grâce aux investissements privés et publics, au profit de son attractivité et de sa compétitivité internationales. Cannes et Reed MIDEM travaillent main dans la main pour proposer des services d’exception à nos clients. C’est un plaisir de renouveler notre partenariat pour les cinq années à venir."

Les évolutions des cinq dernières années

Les cinq dernières années de Reed MIDEM à Cannes ont été marquées par de nombreuses évolutions. En voici les principales : 

  • Lancement du Esports BAR en 2017 ;
  • Partenariat entre le Festival International des Séries, CANNESERIES, et le MIPTV ;
  • Les 30 ans du MIPIM, leader des salons immobiliers dans le monde, en 2019, avec l’illumination de la Ville aux couleurs du salon.

Ces nouveautés, auxquelles s’ajoutera l’année prochaine le lancement du LeisurUp (entertainment), s’inscrivent dans une même dynamique est-il expliqué : proposer de nouveaux formats d’évènements et répondre aux évolutions économiques, industrielles et sociétales.

Tags