Coronavirus : reporté en octobre, le Cannes Lions 2020 est à son tour annulé

Coup dur de plus pour le tourisme cannois : reportée en octobre, l'édition 2020 du Festival de la publicité et de la créativité est finalement annulé. Plus que les craintes d'une poursuite de la pandémie de coronavirus sur octobre, c’est la tourmente dans laquelle sont plongées les industries du marketing et de la créativité qui a justifié la décision.

Cannes Lions annule

Le Cannes Lions 2020 n'aura pas lieu ont annoncé hier les organisateurs. Le plus grand événement professionnel de la publicité et de la créativité au monde (plus de 15.000 professionnels de la communication et du marketing venant d'une centaine de pays) annule son édition 2020 et donne rendez-vous à ses participants l'an prochain du 21 au 25 juin 2021 au Palais des Festivals de Cannes.

Des priorités qui ont changé pour les clients

Cette année, il était bien prévu sur la même période du début de l'été (du 22 au 26 juin 2020). Mais mi-mars, alors que la pandémie de coronavirus commençait à submerger la France, il avait été décidé de se donner du temps pour laisser passer la crise sanitaire, et de le reporter sur le second semestre, du 26 au 30 octobre. Un report de quatre mois qui se transforme aujourd'hui en annulation pure et simple.

"Alors que l'impact du Covid-19 continue de se faire sentir dans le monde entier sur les consommateurs et nos clients dans le secteur du marketing et les industries de la création et des médias, il est devenu clair que les priorités de nos clients se sont déplacées sur la nécessité de protéger les gens, de servir les consommateurs dans leurs besoins essentiels et de se concentrer sur la préservation des entreprises, de la société et des économies", explique dans un communiqué la société Ascential, l'organisateur de Cannes Lions.

L'industrie du marketing et de la créativité en pleine tourmente

"Notre difficile décision ressort de consultations approfondies avec nos partenaires et clients et reflète les challenges sociétaux, sanitaires et économiques sans précédents auxquels le monde est confronté, aussi bien que notre désir de lever toute incertitude quant au déroulement des trophées et de l'événement pour nos partenaires et clients", est-il ajouté. Pour Philip Thomas, président de Cannes Lions, "nous réalisons que la communauté de la créativité a d'autres challenges à affronter et n'est tout simplement pas en position de présenter le travail qui permettra le "benchmark".

L'annulation pure et simple de l'événement, donnée aussi tôt que possible, permet d'éviter les spéculations sur sa tenue ou non et de clarifier la situation alors que l'industrie du marketing et de la créativité se trouve actuellement plongée, comme d'autres secteurs, en pleine tourmente, est-il également souligné. D'autre part, contrairement à d'autres grands salons annulés, il n'a pas été fait mention de version digitale de ce festival de la créativité.

Une mauvaise nouvelle pour le tourisme cannois

Pour le tourisme cannois, c'est un coup dur supplémentaire. Après les annulations du MIPIM, du MIPTV, de Canneseries, du MIDEM et les incertitudes sur le Festival du film, Cannes savait que son premier semestre serait réduit pratiquement à néant par la pandémie. Mais elle garde de bons espoirs pour une reprise en force de l'activité touristique au second semestre. L'annulation de Cannes Lions vient apporter un premier bémol à ces espoirs.

Étiquettes