Côte d'Azur : les magazines se mettent au Net

Strada the cosmopolitan

Bimensuel gratuit qui couvre l'actualité culturelle azuréenne, La Strada s'est revisitée à l'occasion du confinement général et elle a décidé de se mettre au Net. Le pas a déjà été franchi avec un blog. "Avec ce blog provisoire, nous tenterons de défendre la Culture, mais aussi toutes les initiatives qui transformeront la verticalité stupide de notre société pour parvenir à une organisation transversale de nos groupes sociaux où le collaboratif, le citoyen et le créatif remplaceront le rapport de force, la matraque et l’amende…" est-il ainsi avancé.

Son site officiel sera en ligne en septembre mais La Strada n'oubliera pas le papier. Son prochain journal imprimé doit sortir début juillet.

De même, Sophia Mag se met au web et lance le premier numéro de "The Sophipolitan", le petit frère gratuit et en ligne de Sophia Mag, sur une nouvelle maquette avec un format paysage de 32 pages. Son crédo : "nous souhaitons participer à l’effort global d'après COVID pour dynamiser l’activité des entreprises du département, relayer l’actualité estivale de chacun, et vous informer encore et toujours avec enthousiasme et émotion".

Au sommaire notamment de ce premier numéro deux interviews pour comprendre l'après covid avec Marion Ferracci, qui témoigne des stratégies mises en place par le groupe Meritis pour gagner en efficacité et David Gurlé, le fondateur de Symphony qui explique pourquoi et comment la licorne de Sophia a saisi des opportunités liées à la crise du Coronavirus.