Covid-19 : le tour de vis niçois étendu à l'ensemble du département

Avec la remontée inquiétante des contaminations du Covid-19, il fallait s'y attendre : les mesures prises pour Nice en fin de semaine dernière seront élargies désormais à l'ensemble du département. Le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez l'a annoncé ce mardi matin sur France Bleu Azur, justifiant sa décision par le fait que "le Covid ne s'arrête pas aux frontières des villes" . Pour lui, il s'agit d'assurer la même protection à l'ensemble de la population du département et d'autre part, d'éviter "les injustices notamment sur l'activité commerciale : bars et restaurants" comme l'a souligné France Bleu.

Les nouvelles restrictions suivantes seront donc étendue à l'ensemble des villes et notamment celles de l'ouest du département (Antibes, Villeneuve-Loubet, Cannes, Grasse) qui disposent de vastes zones beaucoup moins urbanisées et n'étaient pas favorables à cette uniformisation :

  • Rassemblements limités à 10 participants sur les plages, parcs et jardins
  • Jauge de spectateurs abaissée à 1.000 personnes pour les grands évènements (elle était auparavant de 5.000)
  • Fermeture des bars au plus tard à 0h30

Quant à l'arrêté sur le port du masque dans l'ensemble du territoire des communes azuréennes de plus de 10.000 habitants, arrêté contesté par Lionnel Luca, le maire de Villeneuve-Loubet, il avait était suspendu vendredi. Le Tribunal administratif, prenant en considération tant les caractéristiques démographiques et urbaines de Villeneuve-Loubet que son insertion dans une continuité territoriale plus vaste, avait donné raison à la commune. En paraphrasant la formule choc employée par Lionnel Luca, les sangliers n'avaient donc plus à être masqués. Mais désormais ce seront les nouvelles mesures décrétées ce matin qui s'appliqueront à Villeneuve-Loubet comme à toutes les communes des Alpes-Maritimes.

Étiquettes

Ajouter un commentaire