Deux logements de fonction à Paris? : Christian Estrosi épinglé par Le Canard enchaîné

Posté mer 19/05/2010 - 08:30
Par admin

Christian Estrosi, en tant que ministre de l'Industrie, bénéficierait de deux logements de fonction à Paris dont l'un serait occupé par sa fille, étudiante dans la capitale, selon Le Canard enchaîné de cette semaine. L'hebdomadaire est dans les kiosques à partir d'aujourd'hui mercredi, mais l'info a déjà fait le tour des médias nationaux. Pour s'en convaincre, il suffit de taper sur votre moteur de recherche "Estrosi, logement fonction" et vous serez étonné du nombre de résultats. Ravageur.

 

Le Canard avait déjà épinglé le maire de Nice, alors secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, pour l'affrètement à 138.000 euros d'un avion privé pour Washington. Cette nouvelle affaire, le magazine la présente ainsi. Lors de sa nomination en juin 2009 comme ministre de l'Industrie, aucun logement de fonction n'étant disponible à Bercy,Christian Estrosi avait été logé dans un appartement deux pièces (60 à 70 m2) de l'Hôtel de Seignelay, une annexe du Ministère des Finances dans le 7ème arrondissement.

 

Par la suite, un logement s'étant libéré à Bercy (selon le magazine satirique celui d'Hubert Falco, maire de Toulon passé de l'Aménagement du Territoire aux Anciens Combattants), Christian Estrosi a pu l'occuper. Toujours selon Le Canard, il n'aurait pas abandonné pour autant l'appartement du 7ème arrondissement et y aurait alors installé sa fille. En clair, si le maire de Nice ,qui ne dispose pas d'appartement personnel à Paris, a bien droit à un logement de fonction, il n'a pas le droit d'en bénéficier de deux. 

 

Avant même que "Le Canard" ne soit mis en kiosque, la nouvelle s'est répandue hier. Ayant sans doute en tête les ravages qu'avait pu faire ce type d'information lors de l'affaire Gaymard (un ministre épinglé par Le Canard lui aussi pour avoir bénéficié aux frais de l'Etat d'un appartement parisien de 600 m2 pour loger sa nombreuse famille et qui avait été contraint à la démission) Christian Estrosi est monté dès hier soir au créneau. Bercy de son côté démentait fermement les détails donnés par le magazine à partir d'un communiqué du secrétaire général des ministères économique et financier, Dominique Lamiot transmis à l'AFP.

 

Pour la défense, Christian Estrosi comme Bercy, ne nient pas les deux locaux. Mais pour Christian Estrosi, à Bercy, il ne s'agirait que d'un bureau d'une surface d'une trentaine de mètres carrés avec un lit, qu'il utilise lorsqu'il travaille tard. C'est ce qu'il a déclaré à LCI. Dominique Lamiot, est sur la même ligne avec juste une différence dans la surface des locaux. Il note que"strictement en conformité avec les textes", le ministre "occupe en famille un logement de fonction de 70 m2 dans les locaux du ministère situé rue de Lille" et qu'"il est également mis à sa disposition un logement de 55 m2 à Bercy pour ses contraintes de fonctions". Cela suffira-t-il a éteindre la mêche médiatique ? L'affaire est à suivre…comme le lait sur le feu.

 

La "revue de presse" sur cette affaire donne l'embarras du choix. Pour l'exemple, dans la presse nationale lire sur Lexpress.fr : "Deux logements de fonction pour Estrosi et sa fille?"

ou encore sur Lefigaro.fr : "Estrosi épinglé pour ses deux appartements de fonction"

 

 

Ajouter un commentaire