Deuxième vie : un avenir pour les seniors

Posté jeu 25/04/2002 - 00:00
Par admin

"Il faut aider les seniors à envisager l’avenir avec confiance, et non avec crainte, comme c’est le cas aujourd’hui", estime Frédéric Lamoulie (photo Une), nouveau président d'une association créée pour appuyer ceux qui rêvent de réaliser un nouveau projet professionnel.

Lancée à Sophia-Antipolis en septembre 2000, l’association " Créer Ma deuxième vie " a porté un nouveau regard sur l'avenir des seniors au sein de l'entreprise. Cette façon différente d'envisager la vie professionnelle et personnelle après 45 ans fait aujourd'hui son chemin alors que la France se demande comment elle va faire face à la pénurie de cadres à partir de 2004. Nouveau président, Frédéric Lamoulie, directeur commercial de Nice Matin Active, a pris à la tête de l'association, le relais du président fondateur Günter Schmidt Taube, ancien directeur d’Andersen Consulting Technology Park à Sophia-Antipolis. Avec un même objectif : aider ceux qui rêvent d’un nouveau projet professionnel, à construire ce projet, le valider et le réaliser.Eviter un gaspillage d'énergies et de compétences"Il faut aider les seniors à envisager l’avenir avec confiance, et non avec crainte, comme c’est le cas aujourd’hui" explique Frédéric Lamoulie. "Je n’ai que 40 ans, et je ne suis pas pour le moment, il est vrai, concerné par cette problématique. Mais je pense déjà à ma deuxième vie professionnelle. De plus, l’association que j’ai l’honneur de présider se veut aussi et surtout un espace de valeurs, de solidarité, de don de soi, d'échange, un lieu où l'on peut trouver des appuis pour prendre ses affaires en main, être acteur, piloter sa vie et engager des solutions "A l’origine de la création de l’association, Dominique Pagès, conseiller international en management, était parti d'un constat cruel : "après 45 ans, la contribution du salarié à l’entreprise va décroissant…alors que son coût suit la tendance inverse". Un constat qui évidemment pousse les entreprises engagées dans une forte lutte concurrentielle à essayer de diriger les salariés les plus âgés vers la sortie. Une attitude qui conduit à un véritable gaspillage d'énergies et de compétences.Parler plutôt d'opportunités que de retraiteD'où la réflexion engagée par "Deuxième vie". "Au lieu de parler de retraite ou de préretraite, il faut parler d'opportunités", explique Günter Schmidt-Taube, premier président de l’association. Mais commencer une seconde vie professionnelle n'est pas chose facile. Chacun a des freins en lui : les habitudes, le train-train de sa vie... et se demande ce qu'il veut vraiment et comment faire pour changer. " Autant de blocages "naturels" auxquels l'association a voulu répondre. Elle s'appuie pour cela sur les formidables ressources qui existent en chacun de nous pourvu que l'on y fasse appel."On peut considérer qu'avant l'abord de la cinquantaine, un cadre a toujours cherché à grimper. Après, il commence à réfléchir sur lui-même, à comprendre ce que lui a apporté son expérience et à chercher sa vraie valeur. Certes, il continue à vouloir des perspectives mais il veut aussi donner du sens à sa vie. Ainsi, au lieu de toujours conquérir, il veut rayonner " estime Günter Schmidt-Taube.Pour réussir sa deuxième vieL’essentiel cependant est de garder un regard positif sur l’avenir. De garder confiance dans ses propres capacités à entreprendre, à aller de l’avant. De pouvoir partager ses envies, ses problèmes, de pouvoir confronter ses choix "stratégiques" de vie. C'est là tout ce que permet l'association qui organise quatre à six rencontres annuelles pour échanger les idées, réfléchir à des solutions et permettre à chacun d'élaborer, peaufiner son projet personnel."Car l’idée ne suffit pas, commente Frédéric Lamoulie. "Le point fort de l’association est de guider les volontaires vers un vrai projet. Vers un projet élaboré, c’est à dire validé, vérifié, construit. Foncer dans l’action sans projet, c’est construire une maison sur le sable. Pour réussir sa deuxième vie tout en respectant les besoins de l’entreprise, l’association propose, outre les réunions, des rencontres virtuelles sur le forum des associations " Créer Ma deuxième vie " disponible sur le site de l’association www.deuxiemevie.org ,ainsi qu’un jeu basé sur une méthode de découverte de soi-même. Une méthode mise au point par les fondateurs et utilisée depuis une quinzaine d’années par des consultants à l'usage des plus de 45 ans. Ce jeu permet de réfléchir à ce que chacun porte en lui, de prendre la mesure de ses désirs par rapport à ses possibilités d'actions. Une étape indispensable pour bâtir une "deuxième vie professionnelle" qui puisse coincider avec ce que l'on a toujours rêvé de faire un jour et que l'on a pas pu toujours forcément atteindre du premier coup.

Jean-Pierre  Largillet

Ajouter un commentaire