Economie : les noires prévisions de l'OFCE et du FMI

Posté jeu 23/04/2009 - 10:25
Par admin

Aie ! L'horizon ne semble guère s'éclaircir si l'on en croit les organismes et instituts qui éclairent le chemin. Ainsi pour la France, l'OFCE parle d'une "ère d'incertitude complète". Dans un communiqué publié en début de semaine l'office estimait qu'en 2009, l'économie française devrait connaître sa plus forte récession depuis les années 30 et que pour 2010, l'activité attendue ne permettra pas de "parler de reprise". Selon l'OFCE, le produit intérieur brut (PIB) devrait s'affaisser en France de 2,3% en 2009 et de 0,2% l'année suivante. Le gouvernement qui jusqu'à présent tablait sur un recul du PIB de 1,5% en 2009 avant un rebond de l'ordre de 1% l'année suivante a d'ailleurs lui aussi revu ses prévisions à la baisse, François Fillon, premier Ministre déclarant ces derniers jours qu'un recul de 2,5% était "un chiffre aujourd'hui probable".

 

L'OFCE s'est montré également très pessimiste en terme de déficit public et d'augmentation de la dette publique. Le déficit, selon les estimations de l'office devrait s'établir respectivement à 6,1% en 2009 et 7,2% du PIB en 2010 (contre 3,4% en 2008). Quant à la dette elle devrait atteindre 75,8% du PIB en 2009 et 81,8% l'année suivante (contre 68% en 2008).

 

Autres perspectives nettement assombries : celles du FMI pour qui l'économie mondiale traverse actuellement une grave récession, la plus dure depuis 60 ans. Pour le Fonds Monétaire International, l'économie mondiale devrait se contracter de 1,3% en 2009 avec une reprise lente en 2010. La zone euro serait, elle, particulièrement touchée avec un recul de 4,2% cette année (les prévisions de l'OFCE au niveau mondial sont d'une contraction du PIB de 1,5% en 2009 puis d'un rebond de 1,5% en 2010). C'est la troisième révision de l'année en ce qui concerne l'impact de la crise sur l'économie mondiale. Le FMI estime également que la crise financière est loin d'être terminée. Mardi, il a porté à 4.054 milliards de dollars le montant des dévalorisations d'actifs que les banques et compagnies d'assurance américaines, européennes et japonaises et fonds d'investissements auront à reconnaître entre 2007 à 2010. Plus de 4.000 milliards de dollars ! On en perdrait la notion des chiffres !

 

 

Lire sur Boursorama.com : "L'OFCE prédit deux années noires en France, avec récession et chômage"

Sur Lefigaro.fr : "Le FMI revoit fortement à la baisse ses prévisions"

Sur Lefigaro.fr : "Crise financière : une facture à 4 054 milliards de dollars"

 

 

Ajouter un commentaire