El Canto General triomphe au Palais des Festivals

Posté lun 16/04/2012 - 13:59
Par admin

La nouvelle adaptation d’El Canto General, le chef d’œuvre de Pablo Neruda magistralement mis en musique par Mikis Theodorakis, a remporté un triomphe vendredi et samedi à Cannes au Palais des Festivals. Rencontre avec Angélique Ionatos, l’une des deux solistes de cet oratorio populaire à la gloire des peuples asservis luttant pour leur libération. Elle évoque l’apport de la musique de Theodorakis pour rendre accessible au plus grand nombre cette œuvre qui rencontre aujourd’hui un écho particulier en raison de la situation dramatique que traverse son pays, la Grèce.

El Canto General triomphe au Palais des Festivals

Angélique Ionatos et Spyros Sakkas poings levés sur la Croisette à la veille de chanter El Canto General au Palais des Festivals

Pour l’un des derniers spectacles de sa saison, le Palais Festivals de Cannes a proposé vendredi et samedi une création exceptionnelle avec une nouvelle adaptation d’El Canto General, Un véritable oratorio populaire à la gloire des peuples asservis luttant pour leur libération. Une œuvre à laquelle Mikis Theodorakis a su donner le souffle et le lyrisme nécessaire pour la rendre particulièrement accessible au peuple. Un souffle qui a également séduit le public cannois qui a réservé un triomphe à l’interprétation de l’Orchestre Régional de Cannes et du Chœur Philharmonique de Nice venant soutenir les prestations des deux solistes : Angélique Ionatos, qui a su faire partager son énergie débordante, et Spyros Sakkas qui a apporté à l’œuvre la puissance de sa voix de baryton, poussée au paroxysme dans un final d’anthologie.

L’écho particulier du Canto General

Pour ces deux grands artistes grecs, interpréter aujourd’hui El Canto General a une résonance toute particulière au vu de la situation dramatique que traverse leur pays. Surtout pour Angélique Ionatos, exilée très jeune, dont la vocation pour le chant est née le soir d’un concert donné en Belgique par Theodorakis en 1970 alors qu’il venait d’être libéré par les Colonels. Pour elle, Theodorakis est toujours en Grèce le symbole de la résistance du peuple, au coté duquel il n’hésite d’ailleurs pas à manifester dans la rue. Elle espère bien que cette reprise d’El Canto General "aura une résonance et redonnera espoir aux gens face au désastre économique et social qui se passe en Grèce".     

Ajouter un commentaire