Energies renouvelables : "100 toits bleus pour les Alpes-Maritimes"

Posté mer 17/01/2007 - 06:35
Par admin

Energies renouvelables : "100 toits bleus pour les Alpes-Maritimes"

Pétrole cher, nécessité de privilégier les énergies renouvelables si l'on veut un développement durable : ces deux bonnes raisons seront-elles suffisantes pour qu'enfin les Alpes-Maritimes, département-soleil s'il en est, se mette à l'heure de l'énergie solaire ? On peut en tout cas saluer l'initiative du Conseil général qui tente d'amorcer le mouvement.

 

L'exploitation de l'énergie solaire reste anecdotique dans le département

 

Pour encourager la réalisation de centrales solaires de production d’électricité sur les bâtiments publics par les collectivités locales, le Conseil général lance un appel à projets, sous la forme d’un concours, intitulé "100 toits bleus pour les Alpes-Maritimes - Photovoltaïque connecté au réseau". Une première en France. L’objectif de ce concours est de susciter l’émergence d’installations photovoltaïques connectées au réseau pour le secteur public local et de réaliser d’ici à dix ans la création de "100 toits bleus" sur des équipements publics tels école, médiathèque, bâtiment administratif…

 

Dans le département, la question énergétique est cruciale. Les Alpes-Maritimes ne produisent que très peu d'électricité. Le projet de création d'une ligne haute tension Boutre-Carros destinée à sécuriser l'approvisionnement en électricité, a d'autre part capoté l'an dernier. Le département risque de rester pour longtemps à la merci d'une rupture du seul cordon ombilical électrique qui passe à proximité de la côte. Et celui-ci est d'autant plus "fragile" qu'il traverse des zones forestières menacées par les incendies.

 

Pourtant les Alpes-Maritimes disposent de deux ressources énergétiques quasiment inépuisables : le bois et l’énergie solaire. Pour cette dernière, la ressource est bien présente à raison d'environ 5 kwh/m² et 300 jours par an d’ensoleillement. Mais en dépit de cela, son exploitation, que ce soit pour la production thermique (eau chaude sanitaire, chauffage, rafraîchissement, …) ou électrique (photovoltaïque isolé ou raccordé), reste anecdotique.

 

Associer aux projets une démarche de MDE (Maîtrise de la Demande en Electricité)

 

L'initiative prise par l'assemblée départementale s’adresse aux collectivités territoriales du département. Elle concerne des projets d’une puissance comprise entre 5 Kwc (Kilowatt crête) et 50 Kwc. L'idée est de promouvoir les projets les plus intéressants du point de vue architectural et pédagogique, mais également ceux qui feront complémentairement appel à la mise en œuvre d’une démarche de MDE (Maîtrise de la Demande en Electricité).

 

Ces projets seront sélectionnés par un Comité technique composé d’un représentant du Conseil général des Alpes-Maritimes, d’ENERPLAN, de l’ADEME, d’EDF, du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Alpes-Maritimes, et du syndicat des architectes de la Côte d’Azur.

 

Les aides apportées par le Conseil général représenteront entre 20 et 80 % du coût des investissements et pourront être complétées notamment par les aides de l’ADEME et de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, jusqu’à un maximum de 80 % du total HT des investissements, conformément à la règle communautaire.

 

+d'infos

Voir les sites de l'Ademe ou le site de l'Agence Internationale de l'Energie, Programme de coopération photovoltaïque

 

 

Ajouter un commentaire