Escota et le franchissement de l’Autoroute : l’interview de Philippe-Emmanuel Daussy

Posté lun 29/10/2012 - 18:21
Par admin

Signature ce matin entre la CASA, le Conseil Général, Escota et les villes d’Antibes, de Valbonne et de Vallauris d’un protocole d’accord relatif au franchissement de l’Autoroute et à l’amélioration des accès à Sophia Antipolis. Rencontre avec le Président d’Escota, Philippe-Emmanuel Daussy pour évoquer les enjeux de ces aménagements routiers pour la société qui exploite l’autoroute. Des travaux essentiels pour faciliter l’accès à l’autoroute et limiter les risques pour la sécurité des usagers provoqués par les bouchons qui s’étendent sur la voie d’arrêt d’urgence.

Escota et le franchissement de l’Autoroute : l’interview de Philippe-Emmanuel Daussy

Projet d'aménagement routier au niveau du péage Antibes Est (DR)

La CASA, le Conseil Général, Escota et les villes d’Antibes, de Valbonne et de Vallauris ont signé ce matin un protocole d’accord relatif au franchissement de l’Autoroute et à l’amélioration des accès à Sophia Antipolis. Un accord prévoyant la réalisation de 13 opérations visant à faire sauter un point noir routier qui génère aujourd’hui des embouteillages quotidiens aux heures de pointe, mais aussi à favoriser le développement de la technopole sur laquelle de nombreux projets vont éclore prochainement, notamment dans les secteurs des Trois Moulins à Antibes, des Clausonnes à Valbonne et de Saint-Bernard à Vallauris. Des projets qui, tout comme celui du Bus-Tram entre Sophia Antipolis et la gare routière d’Antibes, nécessite une forte amélioration des conditions de circulation.

Faciliter le passage du Bus–Tram

L’opération la plus urgente, au niveau du péage d’Antibes Est, va d’ailleurs faciliter le franchissement de l’autoroute par le Bus-Tram. Après avoir passer sous l’autoroute en venant de Carrefour Antibes, celui-ci évitera le passage par le giratoire des Trois Moulins en enjambant la voie rapide menant à Saint-Philippe en empruntant un viaduc qui l’emmènera directement vers la future Halle des Sports, puis bifurquera soit vers le Campus STIC, soit vers la future ZAC des Clausonnes sur laquelle la ville de Valbonne a un important projet de développement économique. De leur coté, les véhicules sortant du péage pourront eux aussi éviter le giratoire des Trois Moulins pour accéder directement à la voie rapide menant à Sophia.

Des projets à court et à moyen terme

Si ce projet autour du péage d’Antibes Est va être mis en œuvre très rapidement pour être opérationnel en 2015, d’autres réalisations sont à l’étude pour un horizon plus lointain. Il s’agit notamment de la création d’un demi échangeur autoroutier à Vallauris, dans la zone des Tuillières, mais également du fameux demi échangeur de Biot, projet qui fait figure de serpent de mer mais qu’Escota a relancé et qui devrait voir le jour en 2018 si cette dernière ne se heurte pas à de trop nombreux recours. Au final, comme l’a souligné le Président du Conseil Général, Eric Ciotti, ces travaux routiers importants, qui représentent dans leur ensemble plus de 33 millions d’euros, doivent être perçu comme un investissement d’avenir moteur d’une nouvelle croissance pour la technopole de Sophia Antipolis.    

Ajouter un commentaire