Fastes & Grandeur des cours en Europe dans le sillage du mariage princier

Posté sam 09/07/2011 - 17:55
Par admin

Dans le sillage du mariage du prince Albert II avec Charlène Wittstock, le Grimaldi Forum de Monaco consacre, à partir de lundi et jusqu’au 11 septembre, sa grande exposition estivale aux « Fastes & Grandeur des Cours en Europe ». Un véritable voyage dans le temps, du XVIIe au XXe siècle, à la rencontre de grandes figures impériales, royales et princières, que nous présente la Commissaire de cette exposition Catherine Arminjon.

Fastes & Grandeur des cours en Europe dans le sillage du mariage princier

 

Catherine Arminjon, quelles sont ces 20 Cours en Europe qui sont concernées par cette exposition ?

Nous aurons aussi bien des cours en activité, comme l’Espagne l’Angleterre ou la Belgique, que d’autres qui ne le sont plus comme la France, le Portugal, la Russie ou la Saxe. Plutôt que d’adopter une approche chronologique, nous avons choisi de proposer un voyage à la rencontre de personnages ou de couples qui ont marqué l’histoire de chaque pays.

Peut-on citer quelques uns de ces personnages emblématiques ?

Nous aurons la Reine Victoria pour l’Angleterre, Joséphine et Napoléon pour la France, le Tsar Alexandre II pour la Russie, Auguste Le Fort, le grand électeur de Saxe qui s’est converti au catholicisme pour se faire élire Roi de Pologne, Haakon VII, le premier roi de Norvège qui a régné à partir de 1905, voila des choix qui correspondent à l’histoire de ces pays. Le rôle des femmes est également souvent important comme nous le montreront en présentant l’Impératrice Elisabeth d’Autriche, la célèbre Sissi, aux côtés de son mari l’empereur François-Joseph 1er.

Pour évoquer la vie de ces personnages, vous avez eu la chance de pouvoir disposer de trésors qui sortent pour la première fois de ces palais royaux ?

Oui, beaucoup d’œuvres, tableaux et autres, sortiront pour la première fois de ces palais, même de Cours en activité puisque nous aurons le grand diadème de diamants de la grande duchesse du Luxembourg, des robes de la Reine Maud de Norvège, ainsi que beaucoup de choses ayant appartenu à la Reine Wilhelmine des Pays-Bas. Au total nous disposerons de 700 œuvres d’art en provenance des collections privées ou nationales de ces Maisons souveraines, ainsi que de grands Musées, pour illustrer ce parcours dans le temps, sur plus de 3000 m2. 

Le voyage se terminera en Principauté de Monaco pour laquelle vous avez choisi deux personnages ?

Nous retracerons plusieurs étapes de la vie historique de la Principauté. D’abord avec Charles III, le créateur de la Principauté qui a fait construire  l’Opéra et a créé la Société des Bains de Mer et les casinos, puis Albert 1er, grand initiateur du monde de la Mer et de la recherche, qui a créé le Musée Océanographique et qui partageait ses centres d’intérêt avec d’autres rois comme celui du Portugal.

Ces 20 Cours d’Europe réunis en Principauté quelques jours après le mariage princier, ce sera complètement d’actualité ?

 Oui, c’est évident, c’est l’année des Cours. On a commencé en Angleterre, on continue à Monaco avec le mariage du prince Albert II qui sera prolongé par cette exposition. C’est vrai que le contexte et l’actualité se prêtent bien  à cette complémentarité. J’espère que ce sujet qui intéresse tout le monde même si certains s’en cachent, donnera vie à la visite de cette exposition et à son succès.   

Ajouter un commentaire