Fer de lance de l'Université dans les TIC, le MBDS fête ses 20 ans

Posté ven 27/04/2012 - 11:05
Par admin

Quand il a été lancé par Serge Miranda en janvier 1992, à l'âge de pierre digital, le projet de Master en Informatique de l’Université de Nice Sophia Antipolis semblait insensé. Cette formation pionnière, qui fête ses 20 ans le 25 mai prochain par des démonstrations et une table ronde de prestige, a depuis traversé trois révolutions stratégiques dans les systèmes d'information et s'ouvre aujourd'hui sur les espaces intelligents autour du smartphone.

Fer de lance de l'Université dans les TIC, le MBDS fête ses 20 ans

Le projet "VAMP" de véhicule mobiquitaire du MBDS mené avec PSA, Visteo et Google cette année.

Bon anniversaire le MBDS! Le Master en Informatique de l’Université de Nice Sophia Antipolis fête ses 20 ans en mai. Un anniversaire qui donnera lieu à une table ronde de prestige. Sur le thème "Internet et Mobilité : les nouveaux enjeux, les nouveaux usages (mobiquitaires)", elle aura lieu le 25 mai de 14h30 à 16h30 dans l'Amphithéâtre de l'université aux Lucioles (ex-ESINSA), à Sophia Antipolis (1645, route des Lucioles, Biot) et réunira des acteurs d'envergure du monde IT. Sont ainsi annoncés le directeur général de Google France, Jean-Marc Tassetto ainsi que Marc Lassus (Fondateur de Gemplus), Johan Schotte (Président Fondation humanitaire Suisse), et les présidents de trois start-ups issues ou partenaires du MBDS, Vincent Berge (Président Think&Go), Guillaume Gonzales (Président Tokidev), Christophe Ruelle (Président Ipernity).

Sont également prévues des démonstrations de projets mobiquitaires 2012 du MBDS de 13h à 14h30 et de 16h30 à 18h : projets VAMP (PSA, Visteon), REVE2.0 (Grasse, Matrium), Nice Future Campus (Woomji, Extelia/Docaposte, Orange R&D, Cassis..), Sophia Zen (Paca Lab, GFI), FIRST (TATA CS, GemaIto, Inde), NFC3 (Danone, Chine), Teen WALLET (Cassis, Fondation DreamIT) et ROBODOMO (Fondation DreamIT).

Un pari lancé en 1992, à "l'âge de pierre digital"

Formation lancée autour de l’innovation des systèmes d’information, le MBDS a été inauguré le 31 janvier 1992 au CICA de Sophia Antipolis. A l'époque, il faut s'en souvenir, il n’existait ni internet public ni téléphone mobile, ni pré-éminence des bases de données relationnelles en gestion/production/décision ! Cela alors qu'aujourd’hui, 100% des projets de prototypage en cours au MBDS concernent Internet et la mobilité tandis que les bases de données (objets-relationnelles) constituent les fondations de toute architecture de systèmes d’information!

Autand dire qu'au départ, le pari du MBDS était considéré comme insensé, intenable, rappelle Serge Miranda, professeur de l'UNS qui en a été l'initiateur. Il s'agissait de s’appuyer :

  • en amont sur des contrats industriels pour innover, sans aucun investissement de l’Université (en dehors des heures d’enseignement des professeurs permanents soit ¼ du cursus environ)
  • en aval sur des étudiants motivés pour créer et prototyper ! Ce projet était suffisamment atypique pour lui valoir un appui immédiat du … Sénateur Pierre Laffitte créateur de la technopole de Sophia Antipolis ! Le modèle économique original du MBDS, en partenariat win win (gagnant-gagnant) avec l’industrie, lui a permis de faire évoluer dynamiquement son contenu et de vivre les grandes vagues technologiques des 20 dernières années en les précédant de manière pionnière au bénéfice des étudiants.

Quel chemin parcouru depuis, par un MBDS qui a traversé ainsi trois grandes (R)évolutions stratégiques dans les Systèmes d’Information, avec des financements industriels associés:

  • la période outils (les "moteurs BD")
  • la période services mobiles
  • la période "espaces intelligents" (qui commence …)

L'aventure continue avec les "espaces intelligents" et le "mobiquitaire"

L'aventure, alors que nous ne faisons qu'entrer dans la nouvelle ère digitale, est loin d'être finie. "Le pôle IDEAS de l’UNS créé formellement en 2011, en continuité de l’ex laboratoire des usages, avec mon collègue le Pr. Richard Arena Directeur de la MSH, en support notamment des projets du MBDS et de la fondation DreamIT doit être concrétisé dans le cadre du nouveau Campus STIC (bâtiment de l’ex-Esinsa où le MBDS va déménager en 2012), note Serge Miranda. "IDEAS ouvre sur une dynamique pragmatique prometteuse pour l’UNS. Le Pôle IDEAS est porté formellement par deux UFR (Sciences et Sciences Economiques) et est inscrit dans le prochain plan quinquennal de l’UNS. Ce pôle IDEAS est différenciant pour l’UNS et complémentaire du pôle STIC pour ingénieurs de l’EPU."

"Nous étudions aussi en 2012, la création d’une nouvelle équipe de recherche dans le laboratoire informatique de l’I3S en Informatique mobiquitaire (conception et réalisation de plateformes mobiquitaires NFC multi standard) avec des partenariats très forts avec le laboratoire du GREDEG (Economie et Droit), l’IAE (Gestion), les institutionnels (Grasse, Ministère des Relations Extérieures, ..,) et les industriels."

Et puis le MBDS explore aujourd'hui les "espaces intelligents". "Nous travaillons désormais dans une logique d’espaces intelligents contenant des objets devenus vivants avec la télécommande moquitaire qu’est devenu le smart phone avec les données et les applications dans le nuage : l’abribus, le campus universitaire, la technopôle de Sophia Antipolis, la voiture, la maison, l’aéroport, la ville… la planète (pays émergents notamment), deviennent intelligents et mobiquitaires". A l'âge de 20 ans, le MBDS a déjà contribué et compte bien continuer à faire de l’innovation dans chacun de ces secteurs.

Deux chiffres

  • MBDS représente un budget industriel de 500K euros par an depuis 10 ans de manière directe ou indirecte pour financer ses projets d’innovation !
  • Depuis 1998, ce sont 888 étudiants qui ont obtenu le diplôme national MBDS.

Ajouter un commentaire