France : les salariés de PACA parmi les plus pauvres selon l'Insee

Posté lun 14/12/2009 - 13:10
Par admin

Gagnerait-on moins bien sa vie au soleil de la PACA ? Une étude de l'Insee, publiée en fin de semaine dernière, tend à répondre oui. "Dans tous les départements de Provence-Alpes-Côte d'Azur, la pauvreté est plus forte qu'au niveau national", note l'Insee. "Différentes formes de pauvreté coexistent dans la région, qu'il s'agisse d'une pauvreté touchant davantage les jeunes et les familles monoparentales ou d'une pauvreté ciblant les personnes âgées. Le travail ne protège pas toujours de la pauvreté. En effet, les travailleurs pauvres et leur famille représentent près de la moitié des personnes pauvres de la région. Par ailleurs, un quart des salariés de Provence-Alpes-Côte d'Azur touche un salaire inférieur à 830 euros par mois (seuil de bas salaire) contre un salarié sur cinq en France métropolitaine. Généralement associé à une activité à temps partiel ou à une durée d'emploi réduite sur l'année, le risque d'être à bas salaire s'avère très élevé chez les jeunes et les salariés en contrat à durée déterminée", résume l'Institut.

 

Paca se situe ainsi au quatrième rang des régions métropolitaines par l'importance de son taux de pauvreté derrière la Corse, le Languedoc-Roussillon et le Nord-Pas-de-Calais. "En 2006, 15,5 % des habitants de Provence-Alpes-Côte d'Azur vivent sous le seuil de pauvreté, contre 13,2 % au niveau national. Ces 718 000 personnes perçoivent moins de 880 euros par mois et par unité de consommation. En effectif, c'est la région qui concentre le plus de ménages pauvres après l'Île-de-France", est-il souligné dans l'étude. Département par département si c'est le Vaucluse qui présente le plus haut taux de pauvreté de la région (18,1%), les Alpes-Maritimes (13,9%) et le Var (14,2%) n'en restent pas moins eux aussi concernés avec un taux au dessus de la moyenne nationale. Des chiffres à méditer.

 

Lire sur le site Insee.fr : "Un quart des salariés de Provence-Alpes-Côte d'Azur gagne moins de 830 euros par mois"

 

 

Ajouter un commentaire