French Tech Rise : l'incroyable doublé azuréen dans la "Coupe de France des startups"

Un incroyable doublé azuréen hier à Bercy lors de l'opération French Tech Rise : LiveMed's et Earthwake, deux des cinq startups présentées par la French Tech Côte d'Azur, parmi les quatre projets retenus par un jury de grands investisseurs qui ont passé en revue 82 des meilleures startups des régions françaises. Chapeau !

Un incroyable succès à Bercy hier lundi pour la French Tech Côte d'Azur : LiveMed's et Earthwake, deux des cinq startups qu'elle présentait pour l'opération French Tech Rise, ont été primées. Un succès remarquable pour plusieurs raisons. La qualité de la participation d'abord. Cet événement rassemblait 82 des meilleures startups des régions françaises invitées à présenter leurs projets devant une centaine d’investisseurs issus des plus grands fonds de capital-risque. Le nombre de lauréats ensuite. Quatre projets seulement étaient primés.

Et enfin la composition du jury. Ce sont les grands investisseurs et les 3 partenaires de l’évènement (Bpifrance, France Digitale et France Invest) qui ont sélectionné les quatre projets jugés comme les plus prometteurs. Une référence et pour les lauréats, de bonnes perspectives de financement. (Photo DR :  les fondateurs d'Earthwake, Samuel Le Bihan, comédien engagé et François Danel, ancien directeur général d’Action Contre la Faim, et l’inventeur Christofer Costes).

Faire profiter l'ensemble des startups du territoire de la dynamique des levées de fonds

L’objectif de cet French Tech Rise était double, faut-il rappeler : mettre en avant la vitalité des entrepreneurs et des entrepreneuses de toutes les régions de France, et faire en sorte que le financement soit plus également réparti dans tout le territoire. Alors que la French Tech vient de dépasser le cap symbolique des 10 milliards d’euros levés cette année, il semblait essentiel que l’ensemble des startups du territoire puisse profiter pleinement de cette belle dynamique de l'innovation.

Livemed's" annonce aujourd'hui une levée de fonds de 2 M€

Ces trophées ont été remis aux lauréats par Cédric O, Secrétaire d’Etat au numérique à l’issue d’un panel sur les enjeux du financement de la tech en région. Le prix “Marie Curie” a ainsi été remis à Livmed’s (Nice), spécialisée dans la livraison de médicaments. Son application propose la livraison de médicaments pour les particuliers, pharmacies et centre hospitaliers tous les jours, à toute heure.

Une bonne nouvelle n'a d'ailleurs pas tardé. Ce service de livraison rapide de médicaments, déjà implanté dans plusieurs métropoles françaises a annoncé aujourd'hui avoir levé 2 millions d’euros auprès notamment de Fred Destin (Lead investor dans Pill Pack (Amazon Health), Deliveroo, etc.), Jacques Richier (Président Allianz France), Laurent Caredda (Almerys), Swiss courtage (Groupe JV Pastor) ou encore Romain Afflelou.

Earthwake répond au double défi de la pollution plastique et du manque d'accès à l'énergie 

Le prix “Gustave Eiffel” a été attribué à Earthwake, spécialisée dans le recyclage (issue de la French Tech Nice Côte d’Azur Région Sud). La solution de recyclage chimique développée par Earthwake permet de transformer le plastique en carburant grâce à la pyrolyse. La jeune pousse de Samuel Le Bihan, François Danel, et Christofer Costes a ainsi développé Chrysalis, une solution mobile qui peut être facilement installée sur les zones extrêmement polluées notamment des pays émergents et régions insulaires. Des territoires qui font également face à des carences énergétiques impactant leur développement économique, ce qui permet de répondre au double défi de la pollution plastique et du manque d'accès à l'énergie.

Deux autres prix ont été remis : le prix Louis Pasteur” à Joe, spécialisée dans le paiement fractionné (issue de la French Tech Lille) ; le prix “Coup de Cœur“ à KAZoART, spécialisée dans la vente d’art contemporain en ligne (issue de la French Tech Bordeaux).

"French Tech Rise, c’est la Coupe de France des start-up !" (Cédric O)

"French Tech Rise, c’est la Coupe de France des start-up ! Les écosystèmes territoriaux regorgent de talents et d’idées, je l’ai constaté à chacun de mes déplacements sur le terrain" a déclaré Cédric O. "Aujourd’hui, elles passent parfois sous le radar des grands fonds d’investissements nationaux. C’est pour cette raison qu’il apparaissait important de permettre une rencontre entre des pépites régionales et une centaine d’investisseurs nationaux, pour créer davantage de connexions entre eux et montrer que les futurs géants technologiques de rang mondial se trouvent aussi en région !"

Ajouter un commentaire