Grand groupe, start-up, capital risqueur : le ménage à trois de l'IVCS

Posté ven 08/12/2006 - 14:10
Par admin

Grand groupe, start-up, capital risqueur : le ménage à trois de l'IVCS

Comment financer l'innovation ? Comment permettre le développement des jeunes pousses innovantes qui inventent les nouveaux produits et créent les richesses de demain ? La réponse est donnée entre autres par la Californie : c'est le capital risque. Il est l'un des moteurs de la fusée Silicon Valley. La leçon a été comprise. Pour mieux répondre à cette question du financement des start-up azuréennes la CCI Nice Côte d'Azur a lancé un sommet annuel du capital risque : l'IVCS (International Venture Capital Summit) dont la dixième édition a lieu  lundi et mardi 11 et 12 décembre dans la technopole, au Sophia Country Club.

 

Un sommet qui a beaucoup évolué depuis sa création. Plus de grande revue de start-up, avec en deux jours le défilé d'une quarantaine de projets plus prometteurs les uns que les autres…sur le papier. Au fil des ans, le sommet s'est professionnalisé et adapté à la nouvelle donne. Avec son nouveau partenaire Mar-Tech&Finance, l'IVCS a modifié l'an dernier la formule. Désormais, il s'agit de "favoriser les partenariats et les rapprochements entre entreprises innovantes et grands groupes européens avec l'intermédiation active des capitaux risqueurs". En quelque sorte, jouer les vertus du ménage à trois : les jeunes pousses qui amènent la technologie, les grands groupes avec leur expérience du marché et leur puissance commerciale, les capitaux risqueurs qui peuvent faire le lien entre l'idée géniale et le premier client.

 

"Cette année, nous confirmons l'orientation prise l'an dernier de traiter le financement de l'innovation par l'aval en mettant sur scène de grands groupes", note Emmanuel Libaudière, directeur de Mar-Tech & Finance. "Capital IT à Paris reste positionné sur le financement par le capital risque. A Sophia, les start-up trouveront une façon de se développer en s'associant au dynamisme de grands industriels. Seront ainsi abordées des questions comme l'intégration des entreprises innovantes dans des programmes de développement de grands groupes, l'intégration de leur offre dans la dynamique de pénétration du marché".

 

"Les grands comptes donneront leur vision stratégique et business et diront ce qu'ils recherchent en terme d'acquisition d'entreprise. En raccourci, on développe ensemble et on vend ensemble ou on vous rachète. D'autre part, un accent fort sera mis cette année sur deux points : la "technology room" avec des démonstrations qui illustreront les débats; l'internationalisation avec une présence plus forte de l'Italie et de l'Allemagne et un renforcement des partenariats avec la Suisse et la Grande-Bretagne.

 

C'est ainsi un cocktail de 200 participants (un tiers d'industriels, un tiers d'investisseurs et un autre tiers d'entreprises innovantes) que l'on mettra dans le "shaker sophipolitain" pendant deux jours. L'occasion de mieux comprendre ce qu'attendent les grands groupes des jeunes pousses technologiques, d'étudier toutes les synergies possibles, d'initier des business en commun…et plus si affinité. Les grands seront là : STmicroelectroniques, Cisco, Orange, Microsoft. Parmi eux, au moins une ancienne start-up sophipolitaine devenue une PME offensive : Open Plug qui vient de lever 15 millions de dollars. Une des success stories azuréennes qui doit un peu de sa réussite au coup de pouce de l'IVCS...

 

Contact :

Le programme détaillé des 2 jours est consultable sur le site : www.ivcs.org

 

Ajouter un commentaire