Grasse : Perfumist Perfumes Advisor, une appli qui cartonne à l'approche des fêtes

Perfumist

Comme beaucoup de startups et d'entreprises, Perfumist, le "tinder" du parfum à Grasse, a dû s'adapter face à la pandémie et ses confinements successifs. La jeune pousse, qui lie les compétences de Grasse et de Sophia, avait pourtant bien assuré son créneau et trouvé son marché. Son application "Perfumist Pro", qui permet de trouver le parfum idéal pour soi ou pour offrir, avait été adoptée par le "retail travel". En février dernier, elle était, entre autres, déjà largement utilisée par les boutiques d'aéroports dont celui de Nice Côte d'Azur. (Photo DR : l'équipe de Perfumist, déjà parée pour Noël. A droite, Frédérik Besson, le fondateur.)

Perfumist Pro décliné en 45 langues !

Mais en mars, patatras. "Avec la crise sanitaire, 90% de notre activité s'est retrouvée à l'arrêt" se rappelle douloureusement Frédérik Besson, le fondateur. Basé à InnovaGrasse, celui qui est aussi le représentant grassois de la French Tech Côte d'Azur, n'en a pas pour autant baissé les bras. "Nous avons alors décidé d'accélérer. Nous avions fait entrer un actionnaire minoritaire en février, ce qui nous a permis de passer la vague. De plus, nous avons pu bénéficier de tout le réseau d'aides et d'accompagnement avec la pépinière Innovagrasse, la ville de Grasse, le Département, la Région Sud, l'Etat, les banques."

Perfumist a ainsi continué à développer son application et à renforcer ses algorithmes. Ils sont essentiels : à partir de l'entrée d'une donnée, comme celle d'un parfum préféré, ils retrouvent tous les autres parfums qui contiennent les mêmes notes olfactives. Aujourd'hui, Perfumist Pro est devenue l'application la plus téléchargée au monde dans ce domaine. Sa base de données est présentée comme regroupant 50.000 fragrances issues de 2.000 marques, le tout disponible dans 45 langues. La dernière langue opérationnelle étant le Zoulou ! (l'Afrique, avec en particulier le Nigéria, étant un des gros clients de la parfumerie).

Une nouvelle appli grand public qui cartonne

Mais si la vente en magasin "physique" était contrarié, Frédérik Besson a pensé qu'en revanche, elle exploserait dans l'e-commerce. Et là, avec la vente à distance, il était encore plus impératif d'avoir accès à une aide à choisir puisqu'il n'était même plus possible de sentir le parfum. Perfumist a donc développé avec l'aide de startup azuréennes dont Himydata et VigiZen un "widget" (PERFUMIST Perfumes Advisor). Téléchargeable sur Apple Store ou Google play, il joue le rôle de conseiller en parfumerie. "Nous aidons ainsi les gens à offrir un cadeau sans se tromper", est-il souligné.

A l'approche des fêtes, l'application fait mouche. Elle a été installée plus de 500.000 fois. Elle permet aussi à Perfumist de créer une communauté des amateurs de parfum et de mieux cibler ainsi les tendances olfactives du moment. Ce qui ne peut qu'intéresser les parfumeurs comme les distributeurs. Aussi, à l'approche des fêtes, Perfumist qui est passé en un an de quatre personnes à dix, peut continuer d'afficher son optimisme pour la suite.

Étiquettes

Ajouter un commentaire