Hélios 2B : l'œil de la défense européenne est en orbite

Posté ven 18/12/2009 - 20:30
Par admin

Hélios 2B : l'œil de la défense européenne est en orbite

 

Après plusieurs reports de lancement, le satellite d’observation militaire Helios 2B est parti dans l'espace. Construit sous maîtrise d’œuvre d’EADS Astrium pour le Ministère de la Défense, avec un instrument d’optique très haute résolution réalisé par Thales Alenia Space (TAS), le satellite a été lancé avec succès par Arianespace sur une fusée Ariane 5 depuis le centre spatial de Kourou en Guyane Française.

 

Le programme Hélios 2 repose sur deux satellites en orbite héliosynchrone. Il s'agit d'un système militaire d’observation de seconde génération développé par la France en coopération avec la Belgique, l’Espagne, la Grèce et l’Italie. La Direction Générale de l’Armement (DGA) s’est vue confier par les 5 nations partenaires la maîtrise d’ouvrage d’ensemble du système HELIOS 2.

 

Un instrument haute résolution de plus d'une tonne !

 

Depuis 1993, ce programme a fait appel à Thales Alenia Space pour l'optique spatiale. Le constructeur cannois a fourni ainsi les instruments haute résolution des satellites Hélios 1A, Hélios 1B, Hélios 2A et Hélios 2B. Il s’agit véritablement de "l’œil de la défense". L’instrument Haute Résolution nouvelle génération du satellite Hélios 2 est le successeur de l’Ensemble de Prise de Vue monté sur le satellite Hélios 1. Cet instrument est désigné par HRZ (Haute Résolution Zoom). Il a une masse de 1124 kg, consomme 418 W en veille et jusqu’à 893 W en prise de vue, est mis en oeuvre par 290 télécommandes et délivre 250 télémesures.

 

Les performances de l’instrument HRZ ont été nettement améliorées par rapport à celles de son prédécesseur notamment en matière de résolution spatiale et d'étendue spectrale. En particulier, le pas au sol a été sensiblement amélioré et l'utilisation de la voie infrarouge contribuera à faire de ce nouveau satellite un moyen de reconnaissance privilégié au service de la Défense européenne. Il offrira des possibilités complémentaires de détection nocturne et contribuera à la réduction du temps d'accès à l'information.

 

TAS se positionne sur l'externalisation du spatial militaire français

 

"Thales Alenia Space a fabriqué tous les instruments haute résolution du programme Hélios depuis 1993. Nos compétences dans le domaine l’optique spatiale et nos moyens industriels uniques en Europe nous permettent de développer des instruments de plus en plus sophistiqués et de plus en plus précis à la fois dans la résolution spatiale et spectrale" a noté Reynald Seznec, Président Directeur Général. Thales Alenia Space compte aussi rester le partenaire de confiance du Ministère de la Défense que ce soit dans le domaine de l’observation mais également des télécommunications.

 

Pour cela, le constructeur table sur un savoir faire unique qui répond aux futurs besoins de la défense et de la sécurité. C’est déjà le cas en France sur le programme CSO successeur des satellites Hélios 2 où il lui a été confié la responsabilité du développement de l’instrument optique. Thales Alenia Space prépare d'autre part activement le programme d’écoute opérationnel CERES et se positionne comme l’acteur incontournable de la réflexion en cours sur l’externalisation des moyens de télécommunications spatiales militaires français qu’il a lui-même construit et qu’il opère déjà. Il devrait en être de même pour le futur système opérationnel d’alerte avancé que la France souhaite développer, le système d’observation italien de seconde génération ou encore le système européen de renseignement MUSIS.

 

+d'infos

Voir le site Web www.helios-instrument.com

 

 

Ajouter un commentaire