Hublo (gestion des équipes santé) engage un pari européen

Hublo équipe

Et maintenant l'international ! Après avoir prouvé son efficacité en France, Hublo née de la fusion du Sophipolitain Whoog et du Parisien medGo se lance hors des frontières ! Spécialisées dans la gestion des remplacements en milieu hospitalier et services santé, les deux startups avaient travaillé ensemble pendant la crise sanitaire en juin dernier. Même secteur, même esprit, même taille : les deux jeunes pousses concurrentes avaient décidé à la sortie du confinement de fusionner sous le nom de Hublo en gardant  le même objectif : améliorer le quotidien des professionnels de santé et répondre aux défis RH de l'hôpital de demain. (Photo DR : les deux équipes de Whoog et de medGo, réunies lors de la fusion dans Hublo).

La même problématique en Allemagne qu'en France

Leader sur le marché français avec plus de 1.500 établissements utilisateurs et plus de 5.000 missions de remplacement lancées en moyenne chaque jour, Hublo a su s'implanter définitivement sur l'hexagone. Aujourd'hui, l'entreprise poursuit son développement à l'échelle européenne et annonce une première concrétisation en Allemagne. Connaissant les mêmes problématiques qu'en France, les établissements de santé allemands ont eux aussi un grand besoin d'aide et de soutien pour gérer efficacement les recrutements et remplacements, et encore plus avec la crise sanitaire Covid-19.

Fort d'une équipe composée aujourd'hui d'une soixantaine de personnes, il a donc été décidé de lancer la plateforme dans les pays voisins. "Hublo n'a que quelques mois mais avec l'expérience respective de Whoog et medGo (5 et 3 ans) nous avons déjà une belle expertise et notre outil a fait ses preuves", explique Antoine Loron - co fondateur avec Guerric Faure, et CEO d'Hublo. "Nous avons voulu commencer par l'Allemagne car la situation des établissements de santé se rapproche beaucoup de la nôtre en France, il était donc logique de leur proposer notre solution ! "

"Dans ce pays limitrophe, la situation des personnels soignants se rapproche de celle de la France. Directeurs d'établissements, cadres de santé, syndicats infirmiers, tous déplorent la pénurie criante de soignants dans les hôpitaux. Une étude de la Fondation Hans-Böckler chiffre à 100 000 le nombre de postes infirmiers à temps plein qu'il faudrait créer. La gestion RH se trouve en difficultés, et la crise sanitaire de la Covid-19 ne fait malheureusement qu'aggraver la situation". Pour Hublo, avec l'Allemagne, c'est aussi le pari européen qui commence aujourd'hui.

Étiquettes

Ajouter un commentaire