Immobilier : la reprise du marché confirmée par les chiffres du crédit

Une remontée de la production de crédits en mai qui confirme la reprise du marché immobilier : c'est ce que signale le site Vousfinancer.com. Il s'en réfère à la publication de la production de nouveaux crédits à l’habitat pour les particuliers en mai que la Banque de France a livré hier. Cette production est repartie rapidement à la hausse (+33 % par rapport à avril qui avait baissé dans les mêmes proportions) hors renégociations de prêt. Elle a ainsi retrouvé son niveau du mois de mars 2020.

Tous crédits confondus, la production de crédit atteint 21,1 milliards d’euros, soit un montant supérieur à mai 2019 (18,2 milliards) à un moment où les transactions atteignaient pourtant un niveau record, cela notamment grâce au mouvement des renégociations qui se poursuit. "Ce dynamisme lié à un effet de rattrapage devrait perdurer dans les prochaines semaines au regard des demandes de prêts reçues en juin et des récentes baisses de taux ou décotes pratiquées par certaines banques en juillet", commente le site.

Concernant les taux, ils restent très attractifs en juillet. La plupart des banques ont laissé leurs barèmes globalement stables. Deux banques nationales ont affiché toutefois des baisses de 0,15 à 0,25 % alors qu'en régions on note quelques hausses mais limitées et seulement sur certaines durées. "On observe par ailleurs que les banques font de belles réductions de taux depuis quelques semaines pour capter les profils qui les intéressent, sur lesquels il y a une forte concurrence interbancaire. On obtient ainsi à nouveau des taux proches des plus bas historiques et que l’on n’avait pas revus depuis le début de l’année 2020" explique Sandrine Allonier, porte-parole du site.

Actuellement les taux moyens sont de 1,20 % sur 15 ans, 1,40 % sur 20 ans et 1,60 % sur 25 ans, mais des agences ont négocié pour des beaux profils des taux à 0,90 % sur 15 ans, 1,05 % sur 20 ans et 1,20 % sur 25 ans.

Étiquettes