Incendie d'Antibes : la CCI et le RSI apportent leur soutien aux entreprises sinistrées

Posté mar 17/07/2007 - 09:20
Par admin

S'il a été quelque peu occulté par les grands feux qui, dans la même journée, ont embrasé les hauteurs de Mandelieu et les espaces boisés du Muy, le 4 juillet dernier, l'incendie qui a ravagé en même temps la ZAC des Terriers à Antibes, près de l'autoroute, a eu des conséquences très pénibles pour plusieurs entreprises antiboises qui ont été sinistrées. Des entreprises dont les locaux ont brûlé et qui ont reçu le soutien de la CCI Nice Côte d'Azur ainsi que du RSI, le nouveau Régime Social Indépendant à destination des artisans, commerçants et professions libérales.

 

Ainsi, le bureau du Conseil d’Administration du RSI Cote d’Azur a été reçu hier lundi au complet par la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur, à la Maison des Entreprises d’Antibes, afin de remercier son personnel et Jean Ferrero, membre élu de la CCI Nice Côte d’Azur pour leur rôle dans l’accompagnement des entreprises de la ZAC des Terriers sinistrée lors de l’incendie du mercredi 4 juillet.

 

Dans ce cadre, l’accompagnement de ces entreprises a consisté en une mise en relation avec les différents organismes sociaux et fiscaux pour l’octroi d’un délai de paiement de leurs échéances, ainsi que des actions particulières avec la Direction du Travail pour l’accompagnement des salariés. La CCI Nice Côte d’Azur a également mobilisé son service Cession/Reprise pour faciliter la recherche de nouveaux sites permettant une reprise rapide des activités.

 

Le RSI, réforme de la sécurité sociale la plus importante depuis 1945, doit replacer l’affilié au cœur de la sécurité sociale et l’organiser autrement autour de lui : simplicité, proximité, solidarité des améliorations pratiques pour les artisans, commerçants et professions libérales. Pour le président Jean Claude Babize et son directeur Benoit Serio, la venue à Antibes en soutien des entreprises sinistrées est la preuve de la prise en compte de ces nouveaux engagements.

 

Ajouter un commentaire