InterSystems au 3GSM Congress : les bases de données au service de la mobilité

Posté mer 10/03/2004 - 00:00
Par admin

Concepteur américain de bases de données post-relationnelles dont la filiale française est à Sophia Antipolis, InterSystems a participé pour la première fois à la grand messe mondiale des mobiles à Cannes. Une illustration de la convergence entre informatique et télécoms.

Nouvel exemple de la convergence entre les secteurs de la téléphonie mobile et de l'informatique : la présence d'InterSystems, concepteur de bases de données, au 3GSM World Congress de Cannes. Cette société américaine, classée au 5ème rang mondial dans son domaine, est installée à Sophia Antipolis où elle a implanté en 2001 le siège de sa filiale InterSystems France. C'était sa première participation à la grand messe planétaire du mobile. Dominique Jourda, responsable des ventes, explique pourquoi il est venu au congrès cannois et éclaire les relations entre secteurs informatique et télécom."Nous sommes concepteurs de bases de données post-relationnelles et nous travaillons autour de deux axes majeurs : la sécurité et la mobilité. Nous répondons ainsi à la problématique du monde télécom et à celui des mobiles en particulier qui a besoin de bases de données hautes performances en terme de rapidité de gestion de volume et de fiabilité (un opérateur ne peut pas se permettre de "planter" son réseau). Nous avons par exemple un contrat à travers un partenaire intégrateur (Sema-Schlumberger) pour Vodaphone Afrique du Sud, sous son entité Vodacom. Nous nous chargeons de la gestion des SMS en temps réel avec la possibilité, à partir des SMS ainsi "capturés", de connaître les profils d'usage des clients et d'alimenter le CRM (Customer Relationship Management). Il est d'autre part de plus en plus demandé à l'opérateur une garantie de service. L'usager veut être sûr que son message va bien être transmis. Pour cela, il faut pouvoir capturer les SMS en temps réel et les diffuser ensuite en temps différé, selon les possibilités du réseau. Ce que nous assurons également.""Autre exemple : l'opérateur historique d'un pays d'Europe du Nord a migré ses annuaires pages blanches et pages jaunes sur nos bases de données "Caché" afin d'obtenir des performances supérieures en terme de rapidité (nous avons pu obtenir une rapidité cinq fois supérieure), tandis qu'en terme de volumes de données une économie de 95% était enregistrée. A tel point que le client nous a demandé si l'on stockait encore les données! Nous apportons en fait trois choses dont les opérateurs télécoms ont impérativement besoin : des technologies de développement rapides; des technologies de bases de données et des technologies d'intégration. "La nouvelle version de la base de données "Caché", la 5.1, qui sera disponible d'ici la fin de l'année, a encore renforcé ces deux axes majeurs que sont la sécurité et la mobilité. La Caché 5.1 facilite notamment la construction d'applications pour la mobilité. Elle permet également d'intègrer les nouveaux périphériques multimédias (PDA ou smart phone) dans le réseau de la base de données centralisée. Le serveur "voit" désormais le périphérique et une réplication automatique peut se faire entre PDA ou le smart phone et la base de données. Autant de possibilités et d'évolutions présentées aux grands acteurs de la téléphonie mobile lors du 3GSM World Congress. Une première participation qui s'est révélée concluante à tel point qu'InterSystems a déjà signé pour 2005...

Ajouter un commentaire