Jean-Marie Ebel : le "Mérite" à un "professionnel de l'immobilier en mouvement"

Posté ven 19/09/2008 - 08:40
Par admin

 

Légende : Jean-Marie Ebel, lors de la cérémonie de remise de l'ordre national du Mérite au palais consulaire à Nice.

C'est un "professionnel de l'immobilier en mouvement", Jean-Marie Ebel, qui a reçu hier jeudi, lors d'une cérémonie au palais consulaire à Nice, la Médaille de Chevalier de l’Ordre National du Mérite. Cette distinction a été remise par Christian Estrosi en présence notamment de Dominique Estève, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Nice Côte d'Azur.

 

Jean-Marie Ebel est à la fois président de l'Observatoire Immobilier de la Côte d'Azur, membre élu de la CCI Nice Côte d'Azur, co-président de Cogedim Méditerranée et président d'honneur de la chambre syndicale des Promoteurs-Constructeurs de la Côte-d'Azur et de la Corse. Le maire de Nice et président de la Canca a eu ainsi l'occasion de rappeler le parcours du récipiendaire, de ses débuts, dans les années 70, comme attaché de direction au sein de la société SOGENAL, filiale strasbourgeoise du groupe Société Générale, à sa spécialisation dans l'immobilier et à son arrivée sur la Côte d'Azur qui a rapidement suivi les premiers pas dans le monde professionnel.

 

"Je souhaite tout particulièrement m'associer à ce témoignage de reconnaissance de la Nation, tant je considère que votre implication personnelle dans les affaires publiques constitue un apport indispensable au développement harmonieux de notre territoire" a souligné Christian Estrosi. Et de rappeler les études et les débats dans lesquels Jean-Marie Ebel a eu l’occasion de s'impliquer directement, implications qui l'ont amené à réfléchir sur trois points essentiels pour le devenir du département des Alpes-Maritimes :

  • Le projet d’agglomération, et les grands enjeux de l’urbanisation de la métropole azuréenne qu’il constitue.
  • Le Plan Local de l’Habitat pour lequel il a travaillé à développer les logements de catégories intermédiaires, sans pour autant perdre de vue la nécessité de construire des logements sociaux.
  • Les sites faisant l’objet d’enjeux spécifiques, leur prise en compte et leur traitement, afin de mettre en œuvre des projets d'aménagement immobiliers et urbains, permettant une forte mixité dans l'habitat, une meilleure fonctionnalité.

 

 

Ajouter un commentaire