Jean-Yves Terlain au service de Sea Shepherd

Posté mar 05/06/2012 - 17:12
Par admin

Jean-Yves Terlain a profité de la 17ème édition des Voiles d’Antibes pour baptiser son bateau Colombus Sea Shepherd. Son bateau devient désormais ambassadeur d'une organisation internationale qui s’est rendue célèbre pour ses campagnes musclées contre la chasse à la baleine. Rencontre avec ce vieux loup de mer. Il évoque les raisons qui l’ont incité à ce partenariat qui lui permet de continuer à naviguer utile.

Jean-Yves Terlain au service de Sea Shepherd

 

Jean-Yves Terlain aux côtés notamment de Florence Arthaud et Eugène Riguidel lors du baptème de son bateau Colombus Sea Shepherd 

La 17ème édition des Voiles d’Antibes, opposant une sélection des plus beaux yachts Epoque ou Classiques, s’est déroulée ce week-end. Parmi les nombreux événements qui se sont déroulés en marge de ces régates de prestige, le plus médiatique a été le baptême du bateau de Jean-Yves Terlain Colombus Sea Shepherd que le navigateur met désormais à la disposition de l’organisation internationale qui lutte pour la conservation de la faune marine et s’est rendue célèbre pour ces campagnes musclées contre la chasse à la baleine. Après s’être illustré en livrant de beaux duels sur l’eau, notamment face à Alain Colas, seul à la barre de son inoubliable Vendredi 13, un trois mâts long de 39 m, Jean-Yves Terlain  décida d’abandonner la compétition en 1990, à l’issue de la première édition du Vendée Globe, pour se consacrer à la protection des océans. Pour cela, il transforma son dernier voilier de course UAP pour MSF en un bateau de travail capable d’accueillir 18 personnes en navigation côtière et une quarantaine de personnes lorsqu’il est à quai.

Continuer à naviguer utile

Après 4 ans passés à naviguer pour le compte de l’association WWF en menant diverses missions scientifiques, principalement sur les cétacés en Méditerranée, ce vieux loup de mer s’est tourné vers le Capitaine Paul Watson, le leader charismatique de Sea Shepherd, pour lui proposer ses services et continuer à naviguer utile. La campagne contre la pêche au thon rouge en Méditerranée ayant été annulée, il jouera cette année un rôle d’ambassadeur du mouvement et de ses actions. L’an prochain, il devrait par contre partir en mission pour servir de bateau image et filmer les campagnes pour pouvoir témoigner de la légalité des actions menées par l’organisation internationale, qui font l’objet de nombreuses plaintes de la part de ses adversaires.