Journal du CNRS : les robots de SF, rejoindront-ils la réalité ?

A la vitesse à laquelle la technologie avance, rejoindra-t-on bientôt la science-fiction en matière de robotique ? Va-t-on croiser des robots ou des humanoïdes qui, à s'y méprendre nous ressemblent, marchent, bougent et parlent aussi bien que nous, et semblent même parfois dotés de conscience et de volonté… Hubots de Real Humans, réplicants de Blade Runner, androïds de la saga Alien, les redoutables Terminator ou encore l'énigmatique Ava de Ex Machina, vont-ils faire partie de notre quotidien. Le journal du CNRS s'est posé la question et publie un article "Robots : Science vs Fiction" en forme de match, sur six points, de la science contre la fiction.

Son verdict ? Ce n'est pas pour demain que les machines se confondront avec les humains. Si Boston Dynamics avec son chien Spot, ou son humanoïde Atlas a de quoi impressionner par leurs performances, ce sont quelques rares exceptions qui confirment la règle. Le match science contre fiction est pour l'instant totalement inégal. Les robots, tels que la science peut les faire, se repèrent au premier coup d'œil ou dès qu'ils ouvrent la bouche. Si les mains articulées sont sur la bonne voie, elles sont loin de l'humain, tout comme la marche ou l'autonomie.

Pour le CNRS, Metropolis, Terminator, I Robot ou 2001, l’odyssée de l’espace... tous ces films où les robots se retournent contre leurs créateurs restent de pure fiction. Même avec une bonne dose d'IA. "Dans la réalité, pas de doute : dépourvus de conscience, de malice et de volonté, les robots, même "intelligents" et autonomes, ne feront que ce qu’on leur a demandé de faire..." conclut l'article. On demande quand même à voir...