L’EDHEC ouvre ses étudiants à la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise

Posté ven 21/03/2008 - 07:30
Par admin

L’EDHEC ouvre ses étudiants à la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise

    Légende photo : les intervenants, dirigeants d'entreprise et étudiants, lors de cette table ronde.

 

La Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) a été placée au cœur des préoccupations des étudiants de première année de l’EDHEC. Dans le cadre du dispositif pédagogique "Entreprises, Fonctions, Compétences", ils ont pu découvrir durant l’année comment les entreprises intègrent la RSE dans leur fonctionnement quotidien. Afin d’approfondir leurs travaux et de poursuivre les débats et échanges sur le sujet, l’EDHEC et l’IMS-Entreprendre pour la Cité ont organisé la semaine dernière une table ronde sur la RSE, avec les témoignages d’étudiants de deuxième année particulièrement impliqués sur le sujet et les témoignages de Gérald Roux (Directeur Général de KONE) et de Robin Sappe (Chargé de mission RSE chez CARI).

 

Plus de 100 étudiants de première année sont ainsi venus assister à la présentation du projet de covoiturage "Covoitbank" initié par trois élèves de deuxième année : Elodie Dal Zotto, Marine Creste, et Alienor le Touzé. Ils ont ensuite questionné les représentants de CARI et KONE pour savoir comment les deux entreprises ont mis en œuvre leurs démarches de RSE, et surtout si la RSE était rentable pour une entreprise. Réponse : la RSE est bien une démarche volontaire par laquelle l’entreprise intègre des préoccupations sociales et environnementales à ses activités commerciales, en allant au-delà des contraintes minimales requises par la loi. C'est devenu un mode de fonctionnement totalement intégré au développement de l’entreprise et les économies générées par ces démarches l’emportent sans conteste sur les coûts, selon les deux intervenants.

 

Des coûts sont en effet générés au démarrage des projets lors des étapes de réflexion stratégique, de R&D, de conception de nouveaux produits ou de sensibilisation du personnel. Mais par ces démarches volontaires, les entreprises ont à la fois réalisé des économies d’énergie, conquis de nouveaux marchés, tissé des relations plus étroites avec leurs partenaires, clients et fournisseurs, renforcé la cohésion interne et développé l’attractivité de l’entreprise auprès des acteurs externes. Conclusion des deux intervenants : toute entreprise trouve donc un intérêt à s’engager dans des démarches de responsabilité sociétale ; d’où l’intérêt aussi pour les étudiants, salariés de demain, de s’y former sans attendre ! CQFD.

 

Ajouter un commentaire