L’Inria s'engage dans un partenariat fort avec l’Université Montpellier 2

Posté mer 30/04/2008 - 12:00
Par admin

L’Inria s'engage dans un partenariat fort avec l’Université Montpellier 2

L'Inria Sophia qui s'appelle désormais l'Inria Sophia Antipolis-Méditerranée, renforce et concrétise sa coopération avec Montpellier. Ainsi Jean-Louis Cuq, président de l’Université Montpellier 2, et Michel Cosnard, président de l’INRIA, signeront le 5 mai un accord-cadre définissant les modalités générales de partenariat scientifique et technologique dans le cadre d’équipes-projets INRIA (EPI) avec pour objectif principal le développement d’un pôle d’excellence dans le domaine des STIC à Montpellier.

 

Il y a une quinzaine de jours, le centre de recherche de Sophia avait engagé un partenariat avec l'Agropolis Fondation, centrée à Montpellier et avait lancé le projet "Plantes et écosystèmes numériques", au carrefour entre sciences agronomiques, mathématiques et informatique. Cette fois, c'est sur les Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication que le partenariat se noue. Cela, conformément au plan stratégique 2008- 2012 de l'Institut qui préconise un développement régional en étroit partenariat avec les universités, les écoles et les organismes de recherche, dans le but de favoriser l'émergence en France de pôles d'excellence STIC visibles au meilleur niveau international

 

L’Université Montpellier 2 est sur la même longueur d'ondes. Dans le cadre de sa politique scientifique, elle poursuit le développement du campus STIC dans le but de développer à Montpellier un pôle d’excellence en Sciences et Technologies de l’Information, de la communication, des Structures et des Systèmes. Ce pôle regroupe sur le même campus trois laboratoires, l’Institut d’Electronique du Sud (IES), le Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier (LIRMM), le Laboratoire de Mécanique et de Génie Civil (LMGC) ; et le Centre Interuniversitaire National de l’Enseignement Supérieur (CINES). Le campus, de plus, s’intègre au sein du pôle MIPS, Mathématique, Informatique, Structures et Systèmes, l’un des quatre grands pôles de recherche montpelliérains.

 

A travers ce partenariat, le centre de recherche INRIA Sophia Antipolis–Méditerranée traduit sa volonté de structurer et d’amplifier ses activités scientifiques sur Montpellier et la région Languedoc Roussillon dans le domaine des STIC et de l’Agronomie, notamment avec l’Université Montpellier 2. L’INRIA et l’UM2 visent ainsi à la création d’équipes-projets communes, qu’elles soient communes aux deux partenaires ou communes aussi à d’autres partenaires. Tous deux sont d'ailleurs encouragés en ce sens par le premier succès de l’équipe-projet DEMAR (Déambulation et Mouvement Artificiel) commune avec le CNRS et l’Université Montpellier 2 au sein du LIRMM (UMR 5506 – Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier). Une équipe-projet dans laquelle l’Université de Montpellier 1 est également partenaire.

 

 

Ajouter un commentaire