L’UFC Que Choisir dénonce les abus des pompes funèbres

Posté mar 28/10/2008 - 15:30
Par admin

Selon l’UFC-que Choisir, en dix ans, le coût des obsèques a augmenté de 35% pour coûter aujourd’hui près de 4000 euros en moyenne. L’association de consommateurs estime que cette augmentation est disproportionnée par rapport aux règles de marché. Elle pointe du doigt l’absence de concurrence entre opérateurs funéraires.

L’enquête menée par l’UFC-Que Choisir dans plus de 80 départements révèle que les opérateurs funéraires refusent d’établir un devis conforme à la loi dans un cas sur trois. De plus, les prestations proposées manquent de précisions (prestations facultatives ou obligatoires, nombre de porteurs, qualité du cercueil…), ce qui permettrait des écarts de prix allant jusqu’à 1 100% pour des honoraires de représentation.

 

D’autre part, la gestion des chambres funéraires semble donner lieu à des abus de position dominante par les opérateurs funéraires. Pour y remédier, l’association de consommateur propose la mise en place de devis-types établis par chaque opérateur funéraire sur la base d’un modèle retenant les prestations les plus courantes, consultables en mairie par les familles, l’instauration d’un délai de réflexion de vingt-quatre heures à compter de la rédaction du devis. Enfin, elle considère que la gestion des chambres funéraires devrait être de la compétence exclusive des communes, ce qui remet sur un pied d’égalité tous les opérateurs funéraires.

 

L’autre information de cette enquête concerne les contrats dits « d’assurance obsèques ». Qu’il s’agisse du contrat d’assurance obsèques en capital (financement) ou en prestations (financement et organisation des obsèques), l’UFC estime que le défunt n’a aucune garantie que le capital sera utilisé à bon escient ou que les prestations prévues au contrat seront effectivement réalisées.

 

L’association préconise diverses mesures : une dénomination de contrat « obsèques » réservée au contrat d’assurance adossé à un devis funéraire personnalisé préalable, une obligation pour l’opérateur funéraire de s’engager sur des prestations détaillées et sans surcoût pour les familles, et la création d’un fichier de recensement des contrats obsèques. L’UFC-Que Choisir demande instamment aux pouvoirs publics et aux parlementaires de se saisir de ces questions.

 

+d’infos

www.quechoisir.org

Ajouter un commentaire