L’Eco Vallée au cœur des débats de la CCI

Posté mer 25/05/2011 - 17:37
Par admin

L’Assemblée Générale de la CCI Nice Côte d’Azur qui s’est déroulée lundi dernier a été l’occasion de faire le point sur l’Opération d’Intérêt National lancée dans la Plaine du Var qui, après une période d’études et de réflexion, est entrée depuis le début de l’année dans une phase opérationnelle avec la détermination des premiers secteurs à enjeux sur lesquels des projets concrets commencent à prendre corps. Rencontre avec le Directeur de l’Etablissement Public d’Aménagement de la Plaine du Var, Marc Pons de Vincent, qui depuis le mois de septembre dernier à en charge le pilotage de cette grande opération qui doit devenir le moteur du développement de la Côte d’Azur dans les 30 prochaines années.

L’Eco Vallée au cœur des débats de la CCI

Marc Pons de Vincent aux côtés du Préfet des Alpes-Maritimes Jean Michel Drevet, du Président de l'EPA de la Plaine du Var Christian Tordo et du Président de la CCI Nice Côte d'Azur Bernard Kleynhoff, après leurs interventions respectives sur le devenir de l'Eco Vallée lors de la dernière AG de la CCI.

 

Marc Pons de Vincent, l’OIN de la Plaine du Var est une opération qui demande une vision à long terme, mais sans figer l’avenir ?

Effectivement, comme toute Opération d’Intérêt National et comme l’avaient voulu ses promoteurs. C’est une opération qui vise à faire levier sur le développement du territoire en s’appuyant sur une vision stratégique spécifique à ce territoire, concrétisée par des opérations d’aménagement.

Après une période de réflexion, vous entrez désormais dans une phase opérationnelle s’appuyant sur le résultat de 3 études de définition ?

Oui, ces 3 études de définitions nous ont livré leur lecture du territoire sur le long terme et ont permis de conforter le choix d’un certain nombre de périmètres à enjeux sur lesquels nous allons développer des opérations d’aménagement dont chacune aura une thématique spécifique.

Quels sont ces sites prioritaires ?

Tout d’abord, le Grand Arénas autour d’un futur quartier d’affaires à dimension internationale s’appuyant sur un projet de parc d’expositions et un pôle d’échange multimodal adossé à l’aéroport, ainsi qu’à l’arrivée du TER, du Tramway et de la LGV. Nous aurons également d’autres opérations comme Nice Méridia sur la base d’un concept de technopole urbain avec la volonté de renouveler le modèle qui avait fait florès du temps de Sophia Antipolis pour engager une nouvelle phase de développement fondé sur la recherche, l’innovation et la démonstration des nouvelles technologies.

Vous souhaitez également créer une éco cité au cœur de l’Eco Vallée ?

Eco Cité, c’est une démarche développée par le ministère de l’Ecologie et du Développement Durable pour préfigurer la ville du futur, à laquelle Nice Côte d’Azur a répondue et a été retenue pour développer  avec des partenaires comme Cisco, IBM, Orange, EDF et GDF-Suez, des projets dans le domaine de l’énergie, de la mobilité ou du bâtiment.

Le nerf de la guerre dans les opérations d’aménagement, c’est souvent les moyens. De quels budgets disposerez vous ?

Pouvoir porter du déficit sur le temps, c’est le propre d’un Etablissement Public d’Aménagement qui va donc mobiliser ses capacités de portage financier au service de ces opérations. Sur une période de 15 ans et sur 4 opérations essentielles, c’est probablement entre 60 et 100 millions d’euros de fonds publics qui vont faire levier pour essayer de dégager près de 2 milliards d’investissements privés générateurs de plusieurs milliers d’emplois.

Une fois réalisée, cette Eco Vallée s’ouvrira sur le monde ?

C’est un des objectifs de cette OIN de créer les conditions de l’émergence et de la permanence sur la scène internationale de Nice Côte d’Azur et, plus largement de l’espace azuréen pour l’avenir. 

Ajouter un commentaire