L’Immobilier au cœur du débat politique

Posté mer 22/02/2012 - 09:57
Par admin

L’Observatoire Immobilier d’Habitat de la CCI Nice Côte d’Azur a invité hier l’économiste et chroniqueur sur Canal Plus, Nicolas Bouzou, pour donner sa vision de la place qu’occupe aujourd’hui le Logement dans le débat politique, et notamment dans les mesures préconisées par les deux principaux candidats à l’élection présidentielle. Rencontre avec Nicolas Bouzou pour évoquer les thèmes de son intervention.

L’Immobilier au cœur du débat politique

Nicolas Bouzou, l’immobilier est aujourd’hui au cœur du débat politique ?

C’est peut être une bonne nouvelle de cette élection présidentielle, mais quand on regarde les grands candidats, il me semble qu’ils ont changé leur logiciel intellectuel. On cherche moins aujourd’hui à distribuer des aides au logement qui coûtent cher, mais on essaye d’augmenter l’offre de logements, c'est-à-dire construire davantage. Cette question est entrée de plein pied dans la campagne et c’est très important parce que ceux qui souffrent du manque de logement, ce sont les classes moyennes et les jeunes.

Cette politique de l’offre va entraîner une augmentation de la densité des logements ?

Oui et il faut l’assumer. Il faudra des villes plus denses car il faut construire là où on en a besoin. Là où il y a de l’activité économique. Il ne faut pas avoir peur de la densité. Ce n’est plus celle des années 50 ou 60 avec les barres des banlieues Nord de certaines grandes villes. Aujourd’hui, les architectes savent faire de la très belle densification. Il faut au contraire avoir des villes très belles car c’est un élément d’attractivité, notamment pour un département comme les Alpes-Maritimes.

Quel est votre sentiment sur les mesures préconisées par les deux principaux candidats ?

Elles manquent encore de précision. Le fond du problème, c’est de rendre du terrain disponible pour les nouvelles constructions. On a beaucoup de terrains en France, mais beaucoup sont considérés comme inconstructibles pour des raisons électorales ou administratives. Il faut faire évoluer tout cela et en plus, ce sera bon pour l’activité économique car les gens qui construisent, c’est aussi de l’emploi.

François Hollande propose de mettre les terrains de l’Etat à la disposition des collectivités pour construire du logement. C’est judicieux ?

Il met le doigt sur quelque chose d’important. Il y a aujourd’hui des villes qui aimerait racheter des terrains de l’Etat et celui-ci vend parfois ces terrains à des prix très élevés. Il faut trouver une sorte de modus vivendi pour que l’Etat puisse céder ses terrains à des prix modiques, mais je ne suis pas certain qu’il faille les donner car, dans la situation actuelle, l’Etat a besoin de revenus.

Nicolas Sarkozy propose d’augmenter de 30% les surfaces constructibles. Un principe un peu difficile à mettre en œuvre ?

C’est un bon principe, mais si vous construisez plus sans avoir de foncier disponible, vous faites augmenter les prix du foncier. A mon avis, il manque quelque chose à sa mesure qui est justement de nous expliquer comment on va trouver du terrain. Or du terrain, il y en a mais il faut le rendre disponible. Finalement, ce qui serait optimal, c’est un mélange des mesures proposées par Nicolas Sarkozy et par François Hollande. Il faut construire plus, mais sur davantage de terrains.    

Ajouter un commentaire