La CCI place la transition énergétique au cœur de la relance azuréenne

Palais consulaire à Nice

Positionner les enjeux de la transition énergétique au cœur de la relance azuréenne : c'est que cherche à faire la CCI Nice Côte d'Azur à travers deux mouvements. Le premier, c'est le regroupement de toutes les activités liées à l’énergie qu'elle accompagne. La CCI, engagée dans la transition énergétique depuis une dizaine d’années, restructure ainsi sa filière énergie. Pour accélérer cette transition, la chambre consulaire a fusionné le Club Smart Grids Côte d’Azur et les groupements Efficacité Énergétique et Energies Renouvelables en une seule entité : le Club Energie Côte d’Azur.

Lancement des 1ères Assises Azuréennes de la transition Energétique

Le second mouvement tient dans une illustration concrète de son ambition : faire en sorte que son Palais Consulaire devienne le bâtiment totem du savoir-faire des entreprises azuréennes de l’énergie. C'est le projet Carabacel SGR 2.0, premier bâtiment classé qui vise une évaluation "SGR (Smart Grids Ready), à l’horizon 2022. Pour Jean-Pierre Savarino, président de la CCI citant Gandhi, "montrer l’exemple n’est pas la meilleure façon de convaincre : c’est la seule." Ce projet exemplaire est couplé à d'un événement fédérateur : l'organisation des 1ères Assises Azuréennes de la transition Energétique prévues à la fin du premier trimestre 2021.

Accélérer la transition énergétique et générer du business

L'enjeu du nouveau Club Energie Côte d’Azur est d’englober toutes les activités liées à l’énergie avec pour objectif d’accélérer la transition énergétique du territoire, et en outre de générer du business. Les moteurs de ce Club sont les groupes d’experts en Efficacité Energétique (71 experts), Mobilité Durable (28 experts) puis Energies Renouvelables (35 experts) ainsi que des acteurs économiques de la filière, offreurs et donneurs d’ordres. Notre vision? précise Fabienne Gastaud, présidente Commission Energie CCI Nice Côte d’Azur. C'est de "jouer la carte du collectif et du collaboratif pour faire de notre territoire une référence avec des projets concrets, innovants et porteurs d’affaires pour nos entreprises."

Fournir les éléments pour passer des intentions aux actes

Chaque groupe d'expert construit des fiches de synthèse, des modes opératoires ou des fiches solutions destinées aux donneurs d’ordre. L’objectif est de fournir des éléments clés, concrets et synthétiques pour les inciter à passer des intentions aux actes. Ces outils destinés à être communiqués seront accompagnés par de la pédagogie pour que tous les acteurs de la chaîne se les approprient. L'occasion d'apporter des réponses aux problématiques techniques, administratives et financières des donneurs d’ordre, de les mettre en relation et de jouer le rôle de facilitateur pour la réalisation de ces projets.

La feuille de route pour 2020/2021

La feuille de route établie pour 2020/2021 décline des axes stratégiques pour les entreprises du secteur (développement des courants d’affaires, valorisation de leur savoir-faire et mise en réseau) et pour le territoire (apport de pédagogie et d’outils, passage des intentions aux actes, aboutissement des projets). Ces axes sont applicables dans 3 grands domaines : l’efficacité énergétique, la mobilité durable et les énergies renouvelables. Concrètement, au-delà de la construction des fiches de synthèse, des modes opératoires ou des fiches solutions, des actions vont être mise en œuvre par chaque groupe d’experts.

 

Le siège de la CCI comme vitrine du savoir-faire azuréen

Le projet Carabacel SGR 2.0 (Smart Grids Ready) est en cours de réalisation (mars 2019 à juin 2022); Il concerne le palais consulaire du 20 boulevard Carabacel. L’objectif est d’en faire le premier bâtiment classé à recevoir une évaluation "SGR Smart Grids Ready" qui valide les équipements et fonctionnalités nécessaires à rendre le bâtiment "intelligent" sur les aspects énergétiques. Le siège de la CCI deviendra ainsi la vitrine du savoir-faire azuréen (parcours pédagogique, démonstrateur).

Ce projet bénéficie d’un financement européen de 471 k€ dans le cadre du projet européen Pays Ecogetiques dont la CCI Nice Côte d’Azur est chef de file. Avant-gardiste, ce programme européen pense l'éco-énergie des bâtiments publics en vue d’atteindre une exemplarité sur la diminution de l’impact environnemental ainsi que des coûts relatifs à la consommation d’énergie, souvent le second poste de dépenses des collectivités. Ce modèle s’appuie sur une réflexion autour de l'usage des bâtiments grâce à des techniques éprouvées qui recourent, en partie, à des ressources locales.

 

Étiquettes

Ajouter un commentaire