La Côte d’Azur, terre d’accueil du cinéma

Posté mar 15/05/2012 - 18:37
Par admin

La Commission du Film Alpes-Maritimes Côte d’Azur a présenté lundi le bilan de son action en 2011. Ses efforts entrepris depuis plusieurs années portent leurs fruits puisque 14 longs métrages ont été tournés dans le département en 2011, générant plus de 9 millions d’euros de retombées directes. Rencontre avec le Président de la Commission, Jean Pierre Leleux pour évoquer les enjeux liées à l’accueil des tournages de films, ainsi que les moyens que déploient la Commission pour attirer réalisateurs et producteurs.

La Côte d’Azur, terre d’accueil du cinéma

Marion Cotillard dans une scène tournée à Cannes de "De rouille et d'os" de Jacques Audiard, l'un des films les plus attendus du Festival de Cannes 2012 - DR

A deux jours de l’ouverture du 65ème Festival de Cannes, la Commission du Film Alpes-Maritimes Côte d’Azur, qui assure la promotion du département en tant que terre d’accueil de réalisations nationales et internationales, a présenté hier le bilan de son action en 2011. Elle entendait ainsi profiter au maximum de l’impact du Festival, d’autant plus que, cette année, l’un des films les plus attendus de la compétition, De rouille et d’os de Jacques Audiard, dans lequel Marion Cotillard est dresseuse d’orques à Marineland, a été tourné durant 80 jours sur la Côte d’Azur, à Cannes, Antibes, Nice et Grasse. Si la Commission du Film déploie de nombreux efforts pour attirer les tournages, c’est que ces derniers représentent un enjeu économique important. A eux seuls, les 14 longs métrages tournés dans le département en 2011 ont générés plus de 9 millions d’euros de retombées directes. Si on ajoute les tournages de fictions pour la télévision, ainsi que ceux relatifs aux spots publicitaires, l’injection financière directe sur la Côte d’Azur est estimée à 28,5 millions d’euros.

Une Commission facilitateur de tournages

Mais pour le Président de la Commission du Film, le Sénateur Maire de Grasse Jean Pierre Leleux, l’intérêt de l’accueil des tournages est également culturel avec une forte imbrication du tourisme et du cinéma puisque « il est prouvé que dans 62% des cas, les touristes ont été sensibilisés par un film pour venir sur la Côte d’Azur ». Pour attirer les tournages, la Commission mène des actions de promotion, mais joue surtout un rôle de facilitateur afin de simplifier la vie des réalisateurs  et des producteurs qui ont choisi de tourner notre région, notamment avec l’aide des 14 territoires associés qui ont tous désigné un interlocuteur unique chargé de régler les problèmes d’autorisation de tournage, de réservations ou de recherche de professionnels sur le territoire. Un service qui, ajouté à la beauté incomparable des paysages que l’on trouve sur la Côte d’Azur, constitue un élément fort d’attractivité. 

Ajouter un commentaire