La Place Business : la CCI a lancé son service "phygital" de développement commercial

La place business lancement Terrazur

Après la e-DRH lancée en septembre, une plateforme de recrutement au service des entreprises du territoire, c'est un autre pari que vient d'ouvrir la CCI Nice Côte d'Azur : celui d'une plateforme "phygitale", associant les formats "physique" et digital pour aider les entreprises à concrétiser des opportunités commerciales. La plateforme "Laplacebusiness.com" est opérationnelle depuis le début septembre mais c'est hier, jeudi, qu'elle a été lancée officiellement au Casino Terrazur de Cagnes-sur-mer en présence d'une centaine de chefs d'entreprise (une présence volontairement restreinte en raison des conditions sanitaires).(Photo WebTimeMedias : une centaine de chefs d'entreprise azuréens réunis pour ce lancement au casino Terrazur).

Ce que permet La Place Business

Président de la CCI, Jean-Pierre Savarino a dressé les grandes lignes de son fonctionnement. "Les grands donneurs d'ordre, qu'ils soient privés ou publics, s'impliquent dans La Place Business pour favoriser le Small Business Act et s'appuient sur elle pour sourcer leurs fournisseurs et les prestataires locaux. Grace à la plateforme, les entreprises peuvent interagir et s'entraider 24h sur 24. Elle leur permet de se recommander, de coopter et de créer des synergies dans un cercle vertueux.

"Les entreprises adhérentes y déposent leurs besoins d'achat et répondent aux consultations et appel d'offres des autres adhérents et des donneurs d'ordre. Elles peuvent aussi se tenir informées de tous les rendez-vous business de la région, de sourcer leurs fournisseurs ou leurs clients locaux ou encore promouvoir leurs offres et leurs actualités. En parallèle et en présentiel se placent des rencontres business, des rendez-vous d'affaires en one to one, des petits-déjeuners mensuels avec des interventions d'experts, des visites d'entreprises ou encore des rencontres avec des donneurs d'ordre."

"Notre objectif à travers la création de ce service est de soutenir l'économie locale durement impactée par la crise économique" souligne Jean-Pierre Savarino qui compte faire de cette plateforme, conçue il y an un an avant même la crise de la Covid-19, non seulement un outil de développement commercial mais également un instrument de solidarité entre les acteurs économiques du département.

Ce service est accessible en deux versions. Une version gratuite (le freemium) qui donne accès des informations plus limitées et ne permet pas de poser des offres; une version payante (premium) qui offre un service complet. Elle est tarifée à 1.100 euros (660 euros pour la première année).

Étiquettes

Ajouter un commentaire