L'adieu à Qwant de Tristan Nitot, le chantre du "libre"

Personnalité française du numérique, ancien président de Mozilla France, Tristan Nitot qui avait été à la tête de Qwant fin 2019 avant le changement de gouvernance quitte le moteur de recherche européen car "le cœur n'y était plus".

Tristan Nitot

Un nouveau changement dans l'équipe de gouvernance de Qwant dont les équipes de R&D sont largement basées à Nice. Après le changement de poste d'Eric Léandri et son départ de la présidence du moteur de recherche européen, c'est Tristan Nitot, ancien président de Mozilla Europe (Firefox) qui vient de quitter l'entreprise début mars. Deux ans après y être entré. Un départ qu'il a annoncé sur son "Standblog", consacré à la technologie, à l'Internet et aux libertés numériques.

"Après 16 mois en tant que VP Advocacy, j’ai été nommé Directeur Général par intérim de septembre 2019 à fin décembre 2019, au moment où intervenait un changement de la structure de gouvernance et une évolution de l’actionnariat", rappelle-t-il sur son blog. "Comme prévu, j’ai retrouvé mon poste de VP Advocacy début janvier 2020, mais le cœur n’y était plus. La direction, les actionnaires et moi avons donc décidé ces dernières semaines que je partirai. Nous y voici donc".

Ce qu'il compte faire ? Outre s'intéresser aux sujets qu'il connait bien (le numérique, le Web et ses standards, le logiciel Libre, les communs numériques, les communautés, l’impact du numérique sur la société, l’éthique du numérique, la vie privée, les données personnelles), il compte travailler sur la transition écologique et énergétique. Il avait commencé sur ce thème un projet d'écriture mis en parenthèse suite à la prise de responsabilité chez Qwant. Il aura le temps maintenant de reprendre cette aventure ou de s'engager dans un autre projet.

De son passage à la tête de Qwant, Tristan Nitot s'estime "fier de la réussite des audits de l’État qui permettront le déploiement de moteur de recherche dans les administrations, et d'une réorganisation de l’entreprise visant à mieux se focaliser sur l’essentiel". Tristan Nitot déclare aussi être parti en bons termes avec la société dont il reste actionnaire et son nouveau président depuis janvier Jean-Claude Ghinozzi. Pour certains, ce serait surtout la nouvelle orientation stratégique de Qwant de mettre le cap sur la monétisation qui aurait engendré son moindre intérêt dans l'aventure et ce départ.

Étiquettes

Ajouter un commentaire