Laurent Londeix : la bonne idée de la Maison de l'Intelligence Artificielle (SOPH-IATV)

Que peut apporter la Maison de l'Intelligence Artificielle (MIA) ouverte en mars dernier à Sophia Antipolis ? Est-ce une bonne idée pour la technopole et l'ensemble des Alpes-Maritimes ? Le début d'une aventure prometteuse dans une des technologies appelée à bousculer nos prochaines années ? A l'occasion de la récente conférence "Première pierre : cité de l'Intelligence Artificielle" organisée par l'Institut EuropIA, la chaîne de télévision SOPH-IATV, partenaire de WebTimeMedias, a réalisé une série d'interviews sur ce sujet, dont celui de Laurent Londeix. (Interview réalisé par Stéphane Piernet et Philippe Tallois, cofondateurs de SOPH-IATV, chaîne de télévision dédiée à l'IA).

Laurent Londeix est un personnage clé de l'innovation numérique azuréenne : Directeur Régional d'Orange Provence Alpes Côte d'Azur, past président de Telecom Valley, vice-président de la commission numérique de la CCI, président de l'incubateur PACA-Est…Et pour lui, si Sophia Antipolis est déjà largement connue, le fait d'y accoler une image plus précise autour de l'intelligence artificielle permet de lui assurer une visibilité qui dépasse la région, la France. Cette association Sophia-IA, par ailleurs, n'aurait pas été possible sans la fédération et la forte implication de toutes les forces du territoire. Cela a permis de gagner le 3IA, tandis que le monde industriel a su fédérer l'ensemble des acteurs qui travaillent sur l'IA avec le regroupement ICAIR autour de projets collaboratifs et une vision de "sustainable IA", l'Intelligence artificielle durable.

Laurent Londeix, explique également pourquoi la CCI azuréenne s'intéresse à l'IA et cherche à aider l'éclosion d'entreprises liées à cette technologie. Car ce qui pour lui est également important avec l'IA, c'est la révolution dans les services du quotidien qu'elle annonce. Pour les commerces, les restaurants et l'hôtellerie, un secteur essentiel pour la Côte d'Azur, l'IA va permettre de personnaliser les services au client  et d'aller encore plus loin dans la personnalisation de ces services que ne l'ont fait jusqu'à présent le web et l'e-commerce. 

 

Étiquettes

Ajouter un commentaire