Le décès d'Ennio Morricone : l'hommage de Cannes au compositeur

"Avec Ennio Morricone, la musique était panoramique, populaire et onirique, celle de la beauté des mélodies comme "révélateur" des émotions Technicolor", a déclaré David Lisnard, maire de Cannes dans un hommage au célèbre compositeur et chef d’orchestre qui vient de s'éteindre à l'âge 91 dans dans sa ville de Rome. Et de rappeler ses titres les plus célébres : "Pour une poignée de dollars, Le clan des Siciliens, Il était une fois en Amérique, Le Professionnel, Le Bon, la Brute et le Truand, Les Incorruptibles ou encore Les huit Salopards et tant d’autres chefs d’œuvre ont reçu, pour ses compositions, le prix de Meilleure musique de film".

"Le nom et le travail d’Ennio Morricone se fondent dans le 7e Art et Cannes s’incline devant le génie de l’artiste qui s’en va. Sa collaboration avec Sergio Leone a marqué le cinéma, mais il a aussi œuvré aux côtés d’autres réalisateurs mythiques comme Dario Argento, Brian De Palma, Oliver Stone, Nino Rota, Bernard Herrmann et Quentin Tarantino. Pas moins de vingt-cinq courts et longs métrages présentés au Festival de Cannes ont été magnifiés par ses compositions" poursuit David Lisnard.

"L’œuvre d’Ennio Morricone aura bien évidemment toute sa place à Cannes dans le futur Musée International  du Cinéma et du Festival, qui valorisera les bandes originales de films comme composante à part entière d’une création cinématographique", conclut le maire de la ville du cinéma.