Le Département s'engage dans le challenge de l'Intelligence Artificielle

Aux côtés de Sophia Antipolis, le Conseil départemental affiche son ambition de faire des Alpes-Maritimes une référence nationale de l'IA et organise cette semaine trois événements : jeudi, la 2ème conférence des #IADATES et la remise des prix de l'appel à projets innovation-santé; vendredi, l'inauguration de la Maison de l'Intelligence Artificielle à Sophia.

Illustration IA Sophia

Faire en sorte que les Alpes-Maritimes deviennent une référence nationale sur l’IA : dans ce challenge, le Département tient à accompagner et soutenir les ambitions de Sophia Antipolis. La semaine dernière, la technopole cinquantenaire a montré qu'elle allumait un nouveau cycle en se positionnant résolument sur l'IA et ses applications. La seconde édition du SophI.A Summit et l'inauguration du 3IA Côte d'Azur ont ainsi marqué une semaine complète dédiée à l'Intelligence Artificielle.

Trois événements autour de l'IA cette semaine

Le Département quant à lui avait ajouté sa pierre par une "première" : la signature du premier partenariat entre deux Observatoires des impacts de l’Intelligence Artificielle sur l’Homme. Il s'agit côté Côte d'Azur de l’OTESIA (Observatoire des impacts Technologiques, Economiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle) et côté québécois de l’OBVIA (Observatoire IA) de l’Université Laval au Québec. Une alliance stratégique axée sur des enjeux internationaux.

Cette semaine, le Département continue et organise trois événements autour de l'IA. Ce sera le 28 novembre au Palais des Rois Sarde, la 2ème conférence des #IADATES (cycle de conférences sur l’IA) sur le thème "L’IA au service de la santé". Deux tables rondes seront proposées dans le but d’expliquer la façon dont l’IA se met au service de la santé : à 14h30 sur l’Intelligence Artificielle en milieu médical; à 15h45 sur les usages et les limites de l’Intelligence Artificielle en Santé.

Un volet IA dans les projets innovation-santé

Puis, toujours au Palais des Rois Sardes suivra à 17h30 la remise des prix aux lauréats du 11ème Appels à Projets Innovation / Santé, avec notamment une thématique sur l’IA comme outil pour mieux assister les cliniciens et les chercheurs dans les domaines de la cancérologie, de la perte d’autonomie, dans d’autres champs de traitements des maladies chroniques, et également pour proposer des traitements personnalisés grâce aux données médicales (data base).

Ces appels à projets sont destinés à favoriser le développement de projets innovants portés par des chercheurs, médecins et associations des Alpes-Maritimes. Pour cet 11ème appel à projets santé, 22 projets ont été retenus par le jury. Outre la thématique IA, ils portent sur le dépistage et le traitement du cancer, le traitement des maladies neurodégénératives et du handicap (la perte d’autonomie, les maladies rares ou orphelines, la maladie d’Alzheimer), la e-santé et les nouvelles technologies comme moyen de mieux traiter, d’améliorer la permanence des soins et la diffusion des progrès cliniques, la connaissance de l’impact de l’environnement sur la santé et les moyens pour limiter la vulnérabilité (déterminants de la santé, développement durable, sensibilité et inégalité).

Lancement de la Maison de l'Intelligence Artificielle vendredi

Cette seconde semaine de l'IA se clôturera par le lancement de la Maison de l’Intelligence Artificielle, le vendredi 29 novembre à 11h30. Située à Sophia Antipolis, (1361 route des Lucioles, au niveau du bâtiment du CNRS), cette maison sera un lieu à destination des collégiens, des chercheurs, des entrepreneurs et du grand public. Elle aura pour vocation d’être un espace de partage, d’échange et d’innovation, qui aura notamment pour but de sensibiliser à l’IA, ses applications et ses enjeux, mais aussi de favoriser la collaboration au sein de l’écosystème IA du territoire. Son ouverture est prévue pour janvier 2020.

"Le projet de la Maison de l’Intelligence Artificielle, mené dans le cadre de la politique du SMART Deal et conduit par Marco Landi en lien étroit avec nos partenaires, sera fédérateur pour l’écosystème du territoire. Il offrira un espace d’acculturation mais aussi de coopération, doté de moyens mutualisés pour encourager l’innovation. Tous ces projets sont l’illustration que le département doit et peut devenir une référence nationale sur l’IA. Ils démontrent notre force à être au cœur de la révolution numérique," a souligné Charles-Ange Ginesy, président du Département.

Tags
Dossiers