Le grand bonheur d’Anny Courtade

Posté ven 09/03/2012 - 06:05
Par admin

Présidente du Racing Club de Cannes et de la centrale d’achat des centres Leclerc Sud-Est, Anny Courtade nage dans le bonheur. Non seulement les volleyeuses cannoises se sont qualifiées pour le Final Four de la Ligue des Champions, mais elle ouvrira aussi à la fin du mois un centre commercial intégré au vaste projet d’aménagement "Cœur de Ranguin". Rencontre.

 Le grand bonheur d’Anny Courtade

Anny Courtade, même si vous avez déjà vécu beaucoup d’émotions depuis que vous êtes Président du RC Cannes, la qualification arrachée par vos joueuses face à Istanbul restera comme l’un des plus grands moments ?

Je pense que c’est le plus grand match que j’ai vu en 20 ans et l’entraîneur, Yann Fang est aussi de mon avis. C’était vraiment un match d’anthologie avec des renversements de situation, quelque chose d’extraordinaire. Tout était réussi. Il y avait évidement le talent des filles, mais aussi le mental avec des ressources qu’elles sont allées chercher au plus profond d’elles-mêmes. En plus, il y avait un public de folie avec une salle qui vibrait comme jamais et toute une ville derrière nous.

Cette année, il semble que vos joueuses aient atteint la plénitude de leurs moyens ?

C’est difficile à dire car le volley est un sport extrêmement incertain. Elles peuvent faire de très bonnes choses mais regardez à l’aller, on s’est fait battre 3-0 et personne n’aurait parié un penny sur notre qualification parce qu’en face, c’était une véritable machine de guerre. Mais, en tout cas, on a une bonne équipe.

Ramener un troisième titre européen à Cannes, ce serait un immense bonheur ?

Bien sûr, ce serait plus que du bonheur. On dit jamais deux sans trois, alors pourquoi pas. Ce serait vraiment l’accomplissement de beaucoup de choses pour les dirigeants et pour l’équipe. Mais, pour l’instant, on a déjà ce week-end la Coupe de France qu’il faut absolument ramener une nouvelle fois à Cannes, et puis il y aura d’abord la demi-finale contre les italiennes de Villa Cortese. Même si on les a dominées deux fois en phase de poules, cela peut être un match piège car c’est une très bonne équipe avec de très fortes individualités.

Un autre grand bonheur se profile pour vous avec l’inauguration prochaine de Cœur de Ranguin ?

C’est un projet qui me tient particulièrement à cœur. On ouvre fin mars ce centre commercial qui est un vrai lieu de vie. J’en suis très fière car c’est dans un quartier populaire et qu’on a réussi à faire un très beau bâtiment avec de beaux appartements pour le logements des actifs, un pôle médical et des équipements public, ainsi qu’un Hyper avec une quinzaine de boutiques. Il fallait oser se lancer dans ce projet et voilà, on l’a fait.

Cœur de Ranguin va totalement dynamiser ce quartier ?

 Il va totalement transformer ce quartier puisqu’on a rasé tout ce qui existait et qui était complètement en friche commerciale. Nous recréons un vrai centre de vie et on a embauché 250 personnes. Je pense que les cannois peuvent être fier contents, surtout avec une enseigne dynamique reconnue comme étant la moins chère. Nous avons un vrai savoir-faire depuis tellement longtemps ici sur Cannes et Le Cannet. On a des Leclerc qui sont ouverts, comme celui du boulevard Paul Doumer, depuis 1968.

Ajouter un commentaire