Le groupe Orolia (Sophia) freiné par la crise

Posté jeu 22/10/2009 - 15:25
Par admin

Le Groupe Orolia (Sophia) a résisté à la crise économique mondiale sur le premier semestre 2009 malgré un premier trimestre affecté par la forte baisse des prises de commandes aux Etats-Unis en fin d’année 2008. Le spécialiste des équipements électroniques de haute précision pour les applications de positionnement, de navigation et de timing publie ainsi aujourd'hui un chiffre d'affaires consolidé de 13,204 M€, en hausse de 1,9% par rapport au chiffre d’affaires du 1er semestre 2008. Quant au résultat d’exploitation, il ressort positif à 520 K€ (en revanche, le résultat net de l'ensemble consolidé est négatif à moins 320 K€ contre un chiffre positif de 563 K€ au premier semestre 2008).

Une bonne résistance du chiffre d’affaires

La croissance du chiffre d’affaires, est-il expliqué, a été portée par l’acquisition de la société Pendulum Instruments en mars 2008 et celle des actifs de la société Rapco Electronics en Grande-Bretagne en janvier 2009. A périmètre constant, c'est-à-dire hors contribution de Pendulum Instruments et Rapco Electronics, le chiffre d’affaires du Groupe pour le 1er semestre 2009 est en recul limité de 5,6% par rapport au chiffre d’affaires du 1er semestre 2008. La répartition géographique du chiffre d’affaires est restée stable avec 49% réalisés en Europe/Moyen-Orient/Afrique, 33% en Amérique du Nord et du Sud, 18% en Asie/Pacifique.

Le marché Broacast très en retrait par rapport aux objectifs

Le marché spatial est en croissance du fait du démarrage de nouveaux contrats d’étude importants pour le futur de l’activité. Ce dynamisme compense la baisse des marchés Telecom liée à la crise, et assure une stabilité globale de l’activité Timing, en léger recul de 1,8% par rapport au 1er semestre 2008. Le Timing représente ainsi, sur le 1er semestre 2009, 38,7% du chiffre d’affaires total du Groupe.

Les activités défense et sécurité sont en ligne par rapport aux attentes, contrairement au marché Broadcast, très en retrait par rapport aux objectifs du Groupe du fait du fort ralentissement des budgets d’investissements dans les réseaux de Télévision Numérique Terrestre et du gel des projets de Télévision Mobile Personnelle consécutifs à la crise économique mondiale. En conséquence, l’activité Synchronisation recule de 4,9% par rapport au 1er semestre 2008 et de 8,7% à périmètre constant. La Synchronisation représente ainsi sur le 1er semestre 2009 47,2% du chiffre d’affaires total du Groupe.

Les activités Test & Mesures progressent de 54,6%. A périmètre comparable, c'est-à-dire en intégrant 6 mois d’activité de Pendulum Instruments durant le 1er semestre 2008, les activités Test & Mesures affichent néanmoins un recul de 17,3% par rapport au 1er semestre 2008 Là encore, les effets de la crise économique sur les budgets d’investissement des clients ont fortement impacté le marché de l’instrumentation en dehors du secteur de la défense. Le Test & Mesures représente sur le 1er semestre 2009 14,1% du chiffre d’affaires total du Groupe.

Une amélioration attendue au 2ème semestre 2009

Une amélioration des résultats est attendue par rapport au premier semestre. Intégration d’un nouveau pôle d’expertise avec le rachat en septembre dernier de la société Kannad (10 M€ financés par une augmentation de capital), réorganisation des activités, recherche de nouvelles opportunités d’acquisition : ce sont pour Orolia des avancées décisives qui devraient lui permettre de profiter demain pleinement de la reprise.

Pour les prochains mois néanmoins, l’évolution des marchés impose la prudence. Le marché du Broadcast reste très dégradé et aucune reprise à court terme n’est attendue. Les autres marchés du Groupe résistent mieux, même si l’instrumentation reste en retrait par rapport aux attentes. Dans ces conditions, l’objectif du Groupe est d’assurer une relative stabilité de son chiffre d’affaires annuel.

En termes de résultats, si l’atteinte d’un résultat d’exploitation à deux chiffres sur l’exercice apparaît désormais compromise, le second semestre devrait s’inscrire en amélioration par rapport à la première partie de l’année. L’intensification des efforts d’optimisation des coûts d’exploitation et la contribution des résultats de Kannad sur 3 mois devraient permettre d’atteindre ce nouvel objectif.

Ajouter un commentaire