Le MIPIM reconfirme : il aura bien lieu à Cannes du 10 au 13 mars

Face aux menaces sur les déplacements que fait poser l'épidémie mondiale de coronavirus et aux premiers désistements (ceux notamment de Cushman & Wakefield et Knight Frank), le marché international des professionnels de l'immobilier (près de 27.000 professionnels venant de cent pays) a tenu à reconfirmer qu'il se maintenait. Pendant la manifestation, en mesure de précaution une équipe médicale dédiée sera mise en place.

Mipim 2020 illustration

Au vu de ce qui s'est passé à Barcelone avec l'annulation du Mobile Word Congress (il aurait dû se tenir du 24 au 27 février), il est possible de s'inquiéter pour les grands événements azuréens qui brassent des professionnels du monde entier. Premier grand salon en ligne : le MIPIM avec près de 27.000 participants venant de 100 pays. Le plus grand salon de l'immobilier, qui est programmé du 10 au 13 mars au palais des festival de Cannes, ne pouvait y échapper et a déjà enregistré quelques annulations d'exposants.

Cushman & Wakefield et Knight Frank notamment, deux conseils en immobilier anglo-saxons, viennent ainsi d'annoncer leur retrait. Aussi Reed Midem fait le point dans un communiqué publié ce matin et re-confirme que le MIPIM 2020 aura lieu comme prévu du 10 au 13 mars. Les organisateurs notent que plus de 90% des participants ont à ce jour maintenu leur participation. Ils rappellent que leur décision se base sur des faits et des conseils venant des autorités locales, nationales et internationales, incluant l'Organisation Mondiale de la Santé. D'autre part, il n'y a pas d'interdiction de voyage en France et Cannes n'est pas identifié comme une zone d'infection.

Ils rappellent aussi que le programme des conférences est maintenu avec ses keynotes et la présence d'intervenants au plus haut niveau, incluant des maires, des leaders politiques et des acteurs clés de l'industrie immobilière. La présence des investisseurs est-il également indiqué dans le communiqué, reste forte avec beaucoup d'entre eux qui ont réaffirmé leur soutien.

Compte tenu de la situation cependant, par mesure de précaution, une équipe médicale dédiée sera mise en place et fonctionnera en liaison avec la ville et les autorités médicales. Et d'assurer que les participants au MIPIM auraient un séjour à la fois sécurisé et productif à Cannes. A moins de deux semaines de l'ouverture, le MIPIM reste donc bien sur ses rails.

Mais évidemment beaucoup de choses dépendront de l'évolution de l'épidémie en France, épidémie dans laquelle, selon les plus hautes autorités dont Emmanuel Macron, président de la République, nous sommes déjà entrés. Et la question du maintien ou non des grands événements internationaux pourrait se poser également pour le prochain MIPTV en avril et pour le Festival de Cannes en mai. Quand on voit que le Japon, soucieux d'annuler ou de réduire l'ampleur des grands rassemblements, s'interroge sur le maintien des Jeux Olympiques de Tokyo du 24 juillet au 5 août