Le procès du site "Monaco Politic Circus" commenté par la presse française

Posté lun 13/08/2007 - 07:50
Par admin

"Le soleil estival frappe fort sur le Rocher: en moins de dix jours, un site d'opposition a été fermé, et un sujet du prince a comparu pour "offense au chef de l'Etat". Il risque six mois de prison ferme parce qu'il avait voulu importer l'esprit "Charlie Hebdo" sur le web de la principauté", signale le site Rue89 à propos de l'affaire "Monaco Politic Circus". Ce site satirique a tenu un mois (entre mai et juin) avant d'être fermé. Les personnalités politiques de la Principauté, le prince Albert II en tête y étaient affublées d'un nez rouge.

 

Le procès en correctionnel qui a eu lieu la semaine dernière a parlé ainsi d'insultes tandis qu'une rumeur de "ballets couleur pastel", relayée sur le site, était considérée comme relevant de la diffamation. Le procureur a ainsi requis 6 mois de prison ferme et 1500€ d'amende à l'encontre de l'auteur, Marc Giacone, organiste à la chapelle des Carmes de Monaco qui, par ailleurs, a perdu depuis juin cet emploi. Le jugement est attendu le 9 octobre prochain.

 

Quant au site d'opposition de l'Association pour la défense des intérêts et droits à Monaco (ADIDM) dont un lien pointait sur celui de Monaco Politic Circus, il a été fermé et l'association dissoute, note encore rue89 qui a mené sa petite enquête sur la liberté de la presse dans la Principauté.

 

Lire sur rue89.fr : "A Monaco, la liberté de prospérer impose le silence"

 

Lire également sur le site du Nouvel Observateur, l'interview de Roger-Louis Bianchini,

auteur de "Monaco, une affaire qui tourne" sur ce sujet : "Monaco, c'est l'époque de Louis XIV"

 

Ajouter un commentaire