Le tourisme d'affaires monégasque fait sa pub à Paris

Posté lun 08/03/2004 - 00:00
Par admin

Les professionnels monégasques ont organisé une opération de relations publiques dans le Marais, galerie Xippas, autour de Philippe Ramette dont les oeuvres bousculent la perspective et servent de support à la campagne pub du Grimaldi Forum.

Une façon inhabituelle de promouvoir le tourisme d'affaires monégasque : celle qu'a choisie la Direction du Tourisme et des Congrès de la Principauté la semaine dernière avec une opération de relation publique organisée dans une galerie d'art du Marais, à Paris, à l'occasion d'une exposition de Philippe Ramette. Il faut dire cependant que cet artiste a créé les visuels qui servent de support à la campagne publicitaire du Grimaldi Forum.Dans ses photos, Philippe Ramette modifie tout sens de la perspective. Ce dérèglement du sens visuel vient accompagner le message mis en avant par le Grimaldi Forum qui "invite tous les organisateurs à changer de dimension pour leurs événements". Les images déroutantes, voire renversantes, de l'artiste viennent ainsi soutenir le slogan de cette campagne, actuellement en cours dans les revues professionnelles françaises, italiennes, anglaises, allemandes et belges.C'est ce rapport entre l'oeuvre de Philippe Ramette et le Grimaldi Forum qui a été rappelé par Hervé Zorgniotti, directeur de la communication du palais des congrès monégasque lors de la soirée à la galerie d'art Xippas. Une soirée qui réunissait, autour d'un buffet aux accents italiens, des représentants de sociétés, des professionnels du tourisme monégasque et des journalistes de la presse tourisme d'affaires.Pour sa part, à l'occasion de sa première intervention officielle depuis sa nomination le 1er mars à la Direction du Bureau du Tourisme monégasque à Paris, Régine May, entourée des partenaires hôteliers, a détaillé le plan d'action stratégique de la DTC pour les cinq années à venir. Ce plan repose entre autres sur le renouveau du tissu hôtelier avec 800 chambres supplémentaires à l'orée 2007 et le développement du tourisme culturel. Une façon de réagir à la crise du tourisme que Monaco, tout comme la Côte d'Azur en général, a dû affronter en 2003.

Ajouter un commentaire