Le W3C prépare de nouvelles extensions pour les technologies voix sur le Web

Posté jeu 08/12/2005 - 00:00
Par admin

Le futur VoiceXML 3.0 comportera de nouvelles fonctions permettant la vérification des utilisateurs et la nouvelle version de SSML s’appliquera à de nouvelles langues, en particulier asiatiques.

Le World Wide Web Consortium (W3C) annonce la mise en route de nouveaux travaux sur les composants de la plate-forme Interface Vocale du W3C. Des extensions qui permettront à la fois d'appliquer le langage de synthèse vocale à d'autres langues, dont les langues asiatiques, et d'inclure des fonctions de vérification de l’utilisateur dans la prochaine version 3.0.de VoiceXML.Un groupe de travail internationalise SSMLLe langage de synthèse de la parole (SSML) est une recommandation du W3C depuis 2004. Cette spécification a été conçue pour fournir un langage de balises riche, fondé sur le standard XML, afin d’aider à la création de la voix synthétisée sur le Web et dans d’autres applications. Le principal rôle du langage de balises est de fournir aux auteurs de contenu synthétisable un moyen standard pour contrôler les aspects de la parole tels que la prononciation, le volume, le ton, le rythme etc., et ce sur toutes les structures capables de synthétiser des données sur le Web.Cependant, d’autres attributs sont nécessaires pour certaines langues, dont le chinois mandarin par exemple, la langue la plus parlée aujourd’hui dans le monde, dont le même caractère écrit peut avoir différentes prononciations et significations. Pour répondre aux tendances du marché, le World Wide Web Consortium (W3C) prépare ainsi de nouvelles extensions qui permettront la nouvelle version de SSML de s’appliquer à d’autres longues, dont le mandarin, le japonais, le coréen, etc.VoiceXML 3.0 comportera une extension permettant la vérification de l’utilisateurUne autre fonction sur laquelle travaille le W3C est la vérification de l’utilisateur. "Le vol d’identité, la fraude, le "phishing", le terrorisme, et même le coût élevé de recomposer les mots de passe ont renforcé l’intérêt porté dans le déploiement de la sécurité biométrique dans tous les canaux de communication, y compris le téléphone", a expliqué Ken Rehor de la société Vocalocity, nouveau responsable du Forum VoiceXML, et membre du groupe de travail Navigateur vocal du W3C. Le standard dans sa prochaine version 3.0 comportera ainsi une extension permettant la vérification du locuteur par un module de vérification de la parole standardisé. Une fonction est très attendue par les opérateurs et les fournisseurs de services de téléphonie sur le web.Plus d’informations sur le site www.w3.org

Ajouter un commentaire