Les "Echos" vendus à LVMH… et absents des kiosques aujourd'hui

Posté mar 06/11/2007 - 06:30
Par admin

Le quotidien économique français "Les Echos" est officiellement vendu à LVMH. Bernard Arnault l'a emporté en dépit de l'opposition de la rédaction du quotidien. "Après plus de quatre mois de négociations exclusives, le groupe de médias britannique Pearson a annoncé avoir finalisé la vente du groupe "Les Echos" au groupe de luxe LVMH pour 240 millions d'euros. Hostiles à ce projet, les journalistes ont voté la non parution du journal du mardi 6 novembre", est-il écrit ce matin sur le site web Lesechos.fr qui explique les différentes phases d'un long processus. Hier, un peu avant l'annonce de la cession, la justice avait ouvert la voie en déboutant le comité d'entreprise des Échos qui s'oppose à la vente du journal à LVMH.

 

A l'annonce de l'officialisation de la vente, les journalistes ont réuni une assemblée générale et voté la non parution du quotidien aujourd'hui mardi 6 novembre par 162 voix (contre 12 votes opposés et 7 votes blancs). Le groupe Les Echos comprend le quotidien économique Les Echos, le site Web Lesechos.fr, mais aussi le magazine économique Enjeux-Les Échos et des services d'information financière spécialisée. Il a réalisé en 2006 un chiffre d'affaires de 126 millions d'euros et un résultat d'exploitation de 10 millions d'euros.

 

Du côté de La Tribune, quotidien particulièrement concerné par la cession puisque Bernard Arnault qui en est propriétaire doit le céder pour pouvoir prendre Les Echos, l'information ne fait pas l'objet d'un traitement particulier ce matin sur le site Web Latribune.fr. Juste une dépêche annonçant l'officialisation de la cession. Un comité d'entreprise de "La Tribune" est en revanche prévu pour le 8 novembre et devrait apporter des informations sur l'ouverture de négociations exclusives pour le rachat du titre.

 

Le nom du repreneur pressenti, avec qui LVMH veut entrer en négociations exclusives, lui sera alors dévoilé .Quatre offres fermes sont actuellement connues : celle d'Alain Weill, Pdg de NextRadioTV, de Cyril Zimmermann (régie publicitaire Hi-Media) , de Philippe Micouleau, ancien dirigeant de La Tribune et de Fabrice Larue, ancien Pdg de DI Group (pôle médias de LVMH), associé à l'éditeur italien Class Editori et à la société financière Viel et Cie.

 

Lire dans Lesechos.fr : "Les "Echos" vendus à LVMH, non parution mardi 6 novembre"

 

Ajouter un commentaire