L'Institut Eurécom va former des ingénieurs managers avec Theseus EDHEC

Posté mar 28/06/2005 - 00:00
Par admin

L'école d'ingénieurs en systèmes de communication de Sophia dirigée par Ulrich Finger (photo"Une) ouvre un cursus permettant à ses étudiants de suivre le MBA de Nice sur un semestre et d'acquérir un double diplôme sanctionnant les connaissances en économie et la formation technique pointue.

Maîtriser la technologie, c'est bien. Mais disposer en plus d'une bonne base en management et en économie, c'est encore mieux. Cela d'autant plus que, d'une part, plus de la moitié des ingénieurs finissent par devenir "manager", l'évolution de leur carrière les amenant tout naturellement à la direction d'équipes et que, d'autre part, le marché du travail, apprécie de plus en plus les doubles formations. Pour répondre à cette réalité et mieux armer les étudiants ingénieurs, l'Institut Eurécom à Sophia Antipolis avait déjà monté voilà trois ans un enseignement en économie et management qui est assuré par Theseus EDHEC Nice."Tout au long des trois semestres passés à l'Institut (le 4ème semestre du cycle étant sous la forme d'un stage dans l'industrie) cet enseignement comporte 5 cours dont deux sont obligatoires ("introduction to management and economic" ainsi que "managing people") et trois optionnels" explique Francis Bidault, directeur du Theseus International Management Institute. "Au programme des options, figurent une simulation de direction d'entreprise virtuelle de semi-conducteurs et d'ordinateurs; la gestion de l'innovation et des produits nouveaux; la création d'entreprise et les business plans. Autant de cours qui sont dispensés en anglais par des professeurs de Theseus"."En trois ans, nous avons ainsi appris à nous connaître", note Ulrich Finger, directeur d'Eurécom. "Mais ce programme nous a également amené à penser qu'il y avait un besoin, pour les étudiants d'Eurécom, de suivre une formation en management plus profonde, formation qui soit sanctionnée par un diplôme. Nous avons ainsi envisagé un nouveau cursus qui comprendrait un semestre complet passé dans le MBA Theseus à l'EDHEC pour se trouver en pleine immersion et faire un stage commun qui serait validé à la fois par Theseus et Eurécom".Ainsi, les étudiants qui choisiraient ce cursus, passeraient deux semestres à Eurécom, comme les autres étudiants. Ensuite, ils suivraient pendant un semestre l'enseignement de Theseus, puis reprendrait le même parcours que les autres étudiants en abordant le semestre de stage avant de revenir à Eurécom pour terminer leur cycle par un semestre à l'Institut. A la différence des autres étudiants, leur parcours comporterait donc un semestre de plus. En contrepartie, ils auraient, comme les autres, le diplôme d'ingénieur de leur université d'origine (soit de l'ENST, soit de l'EPFL, soit du Polytechnique de Turin, etc), mais auraient en plus en poche, le diplôme en management sanctionnant leur semestre à Theseus.A titre expérimental, ce nouveau programme sera mis en œuvre en septembre 2005. Ce qui laissera le temps de le présenter devant la Conférence des Grandes Ecoles avec l'appui de l'EDHEC pour le faire valider comme un Master. Le programme pourra aussi être ouvert à des étudiants venant d'autres écoles et ayant un profil d'ingénieur. Le lancement véritable, quant à lui, se ferait en septembre 2006. Avec à la clé une autre ouverture pour les étudiants. "Les étudiants qui auront ainsi fait les deux tiers du MBA", note Francis Bidault, " auront la possibilité, au bout de trois ou quatre ans d'expérience professionnelle, de terminer leur MBA en seulement quatre mois. Ils auront déjà fait les deux tiers du parcours."

Ajouter un commentaire