Maison de Sophia : c'est parti !

Posté ven 25/06/1999 - 00:00
Par

Le Conseil général a voté 60 millions de francs pour la première tranche. Un bâtiment de 6.000 m2 où sera regroupé l'ensemble des services aux entreprises


Voilà des années que la SAEM Sophia Antipolis et le Conseil général y pensaient et établissaient des plans. La Maison de Sophia, chargée de regrouper sous un même toit l'ensemble des services aux entreprises disséminés sur le parc, avait été envisagée, il y a un, an dans une extension du CICA (Centre international de communication avancée). Depuis, si l'idée initiale n'a pas changé, le choix du lieu d'implantation a été repris et c'est finalement un terrain situé pas très loin de la Maison Européenne du Coeur, sur le site du Funel, qui a été retenu. L'emplacement et le concept ont été avalisés jeudi 24 juin par l'assemblée départementale qui a voté 60 millions de francs pour la réalisation.

Une villa Médicis du 21ème siècle
La Maison de Sophia, dont la première pierre devrait être déposée en décembre 1999 ou en janvier 2000, sera conséquente. A terme, elle s'établira sur 10.000 m2 de plancher. La première tranche, qui a été votée jeudi, porte déjà sur 6.000 m2. Elle permettra d'accueillir les institutionnels (Symisa, communes du parc, Conseil général), les opérateurs (nouvelle direction opérationnelle du Symisa, SAEM, Fondation Sophia Antipolis, etc), et les clubs. Avec en plus des salles de réunions, des bureaux, des espaces pour la muséographie, etc, ce devrait être un des lieux privilégiés de l'animation de la technopole .
'Toutes les idées que nous avons développées, poursuit Gérard Passera, figurent au cahier des charges. En septembre ou octobre, un concours international sur la traduction du concept en surfaces et sur l'architecture sera lancé. Avec la volonté de poser la premier pierre avant la fin de l'année afin de pouvoir ouvrir le nouvel espace à la mi-2001.'
Le projet ne s'arrête pas là. Il comporte une deuxième phase qui n'est pas encore inscrite, mais qui est déjà envisagée, le terrain permettant 10.000 m2 de construction. Dans le même concept, une extension de 4.000 m2 se ferait après 2001 pour créer une sorte de villa Médicis du 21 ème siècle.
'L'idée, note Gérard Passera, directeur général de la SAEM Sophia Antipolis, est de pouvoir héberger des philosophes et des penseurs qui travailleraient sur l'évolution de la société en fonction des technologies. Qui mèneraient en quelque sorte, à partir de la technopole, une réflexion sur la nouvelle humanité. Cette partie villa Médicis, permettrait également d'héberger de grands professeurs internationaux, scientifiques de renom, enseignants du MIT, etc., pour leurs années sabbatiques (dans le monde anglo-saxon, ils ont droit à une année tous les six ans).'
Cette seconde phase suivrait la première à partir de 2001. Avec une Maison de Sophia qui serait opérationnelle dans sa totalité en 2002-2003.